Connect with us

Canada

Comment l’immigration a aidé le Canada à établir un nouveau record de croissance démographique en 2022

Published

on

Publié le 25 mars 2023 à 08h00 HAE

Advertisement


Vues panoramiques sur la promenade des Glaciers entre le parc national Banff et Jasper en Alberta, Canada

Selon données récentes de Statistique Canada, la population totale du pays est estimée à plus de 39,5 millions d’habitants (au 1er janvier 2023). Cela signifie que, pour la toute première fois, la population du Canada a augmenté de plus d’un million de personnes en une seule année.

Cela survient alors que le Canada a connu une croissance démographique record de 1 050 110 personnes entre le 1er janvier 2022 et le 1er janvier 2023.

Advertisement

À +2,7 %, le Canada a enregistré en 2022 son taux de croissance démographique le plus élevé en 65 ans (+3,3 % en 1957). Si le taux de croissance démographique actuel du Canada devait rester stable, les estimations de Statistique Canada suggèrent que la population du pays doublerait dans environ 26 ans.

Découvrez si vous êtes admissible à l’immigration canadienne

Alors que le taux de croissance du Canada en 1957 était en grande partie le résultat du baby-boom d’après-guerre et de l’immigration de réfugiés due à la révolution hongroise de 1956, presque toute la croissance démographique du Canada l’an dernier était le produit de la migration internationale (95,9 %).

Advertisement

Comprendre la croissance démographique record du Canada en 2022

La croissance démographique du Canada en 2022 a été dominée par l’immigration temporaire, car ce pays “a connu une augmentation nette” d’environ 607 782 “résidents non permanents”.

L’augmentation de plus de 600 000 résidents temporaires au Canada pour 2022 marque un autre record en une seule année pour le pays. Selon les données déclarées, cette augmentation du nombre de résidents temporaires s’est étendue à l’ensemble du pays, toutes les provinces et tous les territoires du Canada ayant enregistré une croissance du nombre de permis de travail, de permis d’études et de demandeurs d’asile.

En 2022, le Canada a également établi un nouveau record du nombre d’immigrants accueillis en un an (plus de 437 000).

Advertisement

Ces deux records d’une seule année, pour l’immigration totale et les résidents non permanents, sont le fruit d’un effort conscient du gouvernement du Canada pour utiliser l’immigration comme moyen de remédier aux pénuries de main-d’œuvre à l’échelle nationale. Alors que le Canada cherche à gérer le nombre élevé de postes vacants et des taux de chômage presque records, le gouvernement accueille des niveaux d’immigration record pour contrer les défis créés pour le marché du travail national en raison du vieillissement de la population naturelle et du faible taux de natalité de ce pays.

En fait, l’année record du Canada en matière de croissance démographique est le résultat quasi direct de des cibles d’immigration plus élevées que jamais et un année record en matière de traitement des demandes d’immigration.

Note: le dernier du Canada Plan des niveaux d’immigration pour 2023-2025 indique que le gouvernement espère augmenter encore l’immigration au cours des trois prochaines années, avec des objectifs d’immigration annuels totaux aussi élevés que 500 000 en 2025.

Advertisement

Analyse de la contribution de l’immigration au boom démographique du Canada en 2022

L’immigration contribue à la croissance démographique au Canada en amenant trois groupes généraux de la population internationale dans ce pays. Ces groupes comprennent les résidents permanents, les étudiants internationaux et les travailleurs qualifiés étrangers.

Résidents permanents

En 2022, Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) indiquent que le Canada a bien accueilli plus de 437 000 nouveaux résidents permanents (RP) de plus de 190 pays. Dépassant l’objectif fixé dans le Plan des niveaux d’immigration pour 2022-2024 (431 000+), ce chiffre représente une augmentation de près de 8 % par rapport à 2021.

Advertisement

Selon les données, plus de la moitié de tous les RP (58 %) sont venus au Canada dans le cadre de programmes d’immigration économique en 2022. Pendant ce temps, 22,2 % des RP qui sont arrivés au Canada l’année dernière étaient des immigrants de la famille et 17,2 % de tous les résidents permanents canadiens. ont été admis en qualité de réfugiés ou de personnes protégées.

Le tableau suivant présente la répartition des RP canadiens au Canada en 2022 par province/territoire.

Province / Territoire PR 2022 % de tous les RP % de changement par rapport à 2021
Terre-Neuve-et-Labrador 3 490 0,7 % +0,2 %
Île-du-Prince-Édouard 2 665 0,6 %
Nouvelle-Écosse 12 650 2,8 % +0,6%
Nouveau-Brunswick 10 205 2,3 % +1%
Québec 68 685 15,7 % +3,4%
Ontario 184 725 42,2 % -6,7%
Manitoba 21 645 4,9 % +0,8 %
Saskatchewan 21 635 4,9 % +2,2%
Alberta 49 460 11,3 % +1,4%
Colombie britannique 61 215 14% -3,1%
Yukon 455 0,1 %
Territoires du nord-ouest 235 0,0 % -0,1%
Nunavut 45 0,0 %
Province non précisée 20 0,0 % -0,1%
Total canadien 437 120 100%

Advertisement

Étudiants internationaux

551 405 nouveaux étudiants internationaux sont arrivés au Canada l’an dernier en provenance de 184 pays.

Les 10 pays suivants ont produit le plus grand nombre de nouveaux étudiants internationaux venus au Canada en 2022 :

Advertisement
  1. Inde (226 450)
  2. République populaire de Chine (52 165)
  3. Philippines (23 380)
  4. France (16 725)
  5. Nigéria (16 195)
  6. Iran (13 525)
  7. République de Corée (11 535)
  8. Japon (10 955)
  9. Mexique (10 405)
  10. Brésil (10 405)

L’Ontario (411 000 étudiants) a ouvert la voie en ce qui concerne la province d’études choisie parmi les étudiants internationaux canadiens l’an dernier. La Colombie-Britannique était deuxième sur cette liste (164 000) et les trois premiers étaient complétés par le Québec (93 000).

Les sept autres provinces canadiennes sont classées comme suit sur cette liste.

4. Alberta (43 000)

5. Manitoba (22 000)

Advertisement

6. Nouvelle-Écosse (20 850)

7. Saskatchewan (13 135)

8. Nouveau-Brunswick (11 140)

Advertisement

9. Terre-Neuve-et-Labrador (6 175)

10. Île-du-Prince-Édouard (4 485)

Travailleurs qualifiés étrangers

Advertisement

UN record de 608 420 permis de travail sont entrées en vigueur partout au Canada en 2022. Ce chiffre signifie que près de 200 000 permis de travail de plus sont entrés en vigueur l’an dernier qu’en 2021 (414 000).

En ventilant ce chiffre, il est évident que la plupart des titulaires de permis de travail (77 %, 472 070 titulaires de permis) qui sont venus au Canada en 2022 l’ont fait via le Programme de mobilité internationale (LUTIN). Les 136 350 permis restants ont été délivrés par l’intermédiaire du Programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET).

Parmi tous les permis de travail du PMI entrés en vigueur l’an dernier, le pourcentage le plus élevé de permis (36 %) était détenu par des médecins résidents et boursiers, ainsi que par des candidats à un emploi postdoctoral. La plupart des permis de travail PTET (51 %), en revanche, étaient détenus par des travailleurs agricoles en 2022.

Advertisement

Note: Cliquez ici pour voir un répartition complète des permis de travail par volet PTET/IMP en 2022

Croissance démographique au T4 2022 au Canada

Statistique Canada note également que le quatrième trimestre de 2022 a marqué le taux de croissance démographique le plus élevé au Canada (+0,7 %) de tous les quatrièmes trimestres depuis 1956 (également +0,7 %).

Au cours des trois derniers mois de 2022, le Canada a ajouté 83 152 immigrants à la population nationale, à un moment où le Canada a également accueilli «le nombre net de nouveaux résidents non permanents le plus estimé (+ 196 262) de tout quatrième trimestre pour lequel [there exists] données comparables.

Advertisement

Conformément aux tendances générales en 2022, la croissance démographique au quatrième trimestre de l’année dernière était presque entièrement (97,7 %) attribuable à la migration internationale.

Note: Q4 est représenté par la période entre le 1er octobre et le 31 décembre 2022

Découvrez si vous êtes admissible à l’immigration canadienne

Advertisement

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *