Connect with us

Canada

Décision fédérale : l’importance d’éviter les fausses déclarations dans les demandes d’immigration canadiennes

Published

on

Spread the love

Publié le 2 mars 2023 à 07h00 HNE

Advertisement


Demande d'immigration canadienne

Ting Li était citoyenne chinoise, mais ses deux enfants étudiaient au Canada. Elle avait auparavant obtenu un visa de résident temporaire (VRT) afin qu’elle puisse être au Canada et passer du temps avec ses enfants.

Découvrez si vous êtes admissible à l’immigration canadienne

Advertisement

En 2021, Ting a reçu une offre d’emploi en tant que responsable des achats chez Fullsun Trading Inc., car elle avait une expérience de travail antérieure dans un poste similaire en Chine. En conséquence, elle a demandé une permis de travail.

Ting a reçu une lettre d’équité procédurale de l’agent d’immigration soulevant des inquiétudes quant aux divergences et à l’authenticité de ses antécédents professionnels. Ting a répondu à la lettre en expliquant les différences dans ses antécédents de travail indiqués dans sa demande de VRT par rapport aux antécédents de travail dans sa demande de permis de travail.

Ting a déclaré que les différences étaient dues à des erreurs qu’elle n’avait pas remarquées lors de la soumission de la demande de VRT. Lorsqu’elle a demandé le permis de travail, elle a pris le processus plus au sérieux et a rempli les informations sur les antécédents professionnels avec plus de précision et de vérité.

Advertisement

Ting a également inclus une lettre du directeur général de son travail en Chine confirmant les détails de ses antécédents professionnels, ainsi que des dossiers d’assurance sociale et d’impôt sur le revenu des particuliers pour corroborer davantage la preuve d’emploi.

Suite à la réception de la lettre et des documents expliquant les divergences, l’agent d’immigration a quand même rejeté sa demande de visa de travail. L’agent a cité l’alinéa 40(1)a) de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiésdéclarant que Ting avait déformé un fait important et l’avait accusée d’avoir soumis des documents et des informations frauduleux.

Ting a intenté une action devant la Cour fédérale. Elle n’a pas nié qu’il y avait une erreur dans sa demande de VRT, mais elle a affirmé que ses explications concernant les écarts étaient crédibles.

Advertisement

Le tribunal a conclu que l’agente n’avait pas bien saisi les éléments de preuve expliquant pourquoi les deux demandes étaient différentes et n’avait pas tenu compte des éléments de preuve confirmant ses antécédents professionnels. L’agente n’a pas expliqué en quoi la nouvelle preuve qu’elle a fournie ne répondait pas adéquatement aux préoccupations et a finalement conclu que la décision était déraisonnable.

Implications pour les candidats à l’immigration

L’affaire Li c. Canada a des implications importantes pour les ressortissants étrangers qui demandent l’immigration au Canada. La fausse représentation est difficile à surmonter. Les agents d’immigration sont stricts en matière de fausses déclarations, et cela pourrait entraîner le refus d’une demande ou la révocation du statut. Une fausse déclaration pourrait également faire en sorte qu’un demandeur soit réputé inadmissible au Canada.

De plus, une fausse déclaration sur les demandes d’immigration peut avoir de graves conséquences, au-delà du refus de votre demande. Selon Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC), en réponse à de faux documents ou renseignements, IRCC peut :

Advertisement
  • Vous interdire d’entrer au Canada pendant au moins 5 ans;
  • Vous fournir un dossier permanent de fraude ;
  • Retirer votre statut de résident permanent ou de citoyen canadien;
  • Avez-vous été accusé d’un crime; ou
  • Vous faire sortir du Canada.

Le cas de Ting illustre l’importance de s’assurer que votre demande est exacte, à jour et complète.

Les formulaires et les demandes d’immigration peuvent être complexes. Même si les candidats peuvent être extrêmement prudents et tenter d’être honnêtes, ils peuvent toujours facilement faire de fausses déclarations innocentes. Les candidats peuvent soumettre des informations qui, à leur connaissance, sont exactes et complètes, mais qui s’avèrent incorrectes ou incomplètes. Malheureusement, comme l’a révélé le cas de Ting, l’innocence n’est généralement pas une défense contre les fausses déclarations.

Afin d’éviter les fausses déclarations sur vos demandes d’immigration, il peut être utile de contacter un avocat canadien expérimenté en immigration qui travaillera avec vous pour s’assurer que les informations et la documentation fournies sont exactes et complètes.

Découvrez si vous êtes admissible à l’immigration canadienne

Advertisement

© Vous voulez faire de la publicité sur CIC News ? Cliquez ici pour nous contacter.

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *