Connect with us

Canada

Immigrer au Canada en tant que travailleur technologique des États-Unis

Published

on

Publié le 31 mars 2023 à 09h00 HAE

Advertisement


Dans l'installation de recherche technologique : une femme chef de projet s'entretient avec l'ingénieur en chef, elle consulte l'ordinateur tablette.  Une équipe d'ingénieurs industriels et de développeurs travaille sur la conception de moteurs à l'aide d'ordinateurs

En mars 2022, le Cato Institute de Washington, DC signalé un «arriéré de cartes vertes basé sur l’emploi» de 1,4 million d’immigrants qualifiés aux États-Unis (2021).

Par conséquent, de nombreux ressortissants étrangers aux États-Unis sont confrontés aux périls de longs délais de traitement, tout en ignorant qu’ils ont à leur disposition de nombreuses options d’immigration canadiennes basées sur l’emploi.

Advertisement

Cela signifie que les talents internationaux, tels que les travailleurs de la technologie, qui envisagent d’immigrer aux États-Unis ratent une occasion en n’explorant pas la possibilité d’immigrer au Canada.

Planifiez une consultation gratuite sur le permis de travail avec le cabinet d’avocats Cohen Immigration

En fait, l’étude « State of the Tech Workforce Canada » de CompTIA à but non lucratif aux États-Unis rapport indique que « l’emploi net dans les technologies au Canada a atteint environ 1,23 million de travailleurs à la fin de 2021 », ce qui représente une augmentation de près de 9 % par rapport à 2019. Ce nombre devrait augmenter de 1,5 % d’ici la fin de 2022, ce qui signifie qu’il y a de bonnes raisons que les travailleurs de la technologie aux États-Unis commencent à considérer le Canada comme une option d’immigration viable.

Advertisement

Cinq voies pour les talents technologiques aux États-Unis pour venir au Canada

Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) propose de nombreuses voies de résidence temporaire et permanente pour les travailleurs technologiques américains qui souhaitent venir dans ce pays. Ceux-ci incluent, mais ne sont pas limités à :

Programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET) : Volet des talents mondiaux (GTS)

Le GTS, qui fait partie du Programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET) — permet aux employeurs canadiens de faire venir au Canada des talents technologiques étrangers spécialisés en environ deux semaines, permettant aux travailleurs internationaux qualifiés d’utiliser leurs compétences pour aider les entreprises canadiennes innovantes à se développer.

Note: Les applications GTS sont accompagnées d’une norme de service de 10 jours ouvrables, à compter du jour ouvrable suivant la réception de la demande par Emploi et Développement social Canada (EDSC). EDSC note que cette norme de service devrait être respectée 80 % du temps.

Advertisement

Plus d’informations sur le Global Talent Stream peuvent être trouvées ici.

Accord Canada-États-Unis-Mexique (ACEUM) : Transferts intra-entreprise (TIC)

L’ACEUM a été promulguée pour remplacer l’ALENA en 2020.

Grâce à la branche TIC (l’une des quatre branches au total) de cet accord, les citoyens américains travaillant dans la technologie peuvent être temporairement transférés pour travailler pour la branche, la filiale ou la société affiliée canadienne de leur employeur américain.

Advertisement

Plus d’informations sur CUSMA peuvent être trouvées ici.

Programme de visa de démarrage

Le programme Start-Up Visa est un programme canadien de résidence permanente conçu pour « recruter des entrepreneurs étrangers innovants qui créeront de nouveaux emplois et stimuleront la croissance économique » au Canada. Les candidats retenus dans le cadre de ce programme seront mis en contact avec des organisations désignées par IRCC qui se spécialisent dans l’aide (par le financement, l’orientation et l’expertise) aux ressortissants étrangers dans l’exploitation d’une entreprise au Canada.

Plus d’informations sur le programme Start-Up Visa peuvent être trouvées ici.

Advertisement

Devenir résident permanent canadien après avoir travaillé au Canada

Les travailleurs américains de la technologie pourraient demander la résidence permanente (RP) au Canada, en supposant qu’ils satisfont aux critères d’admissibilité, sans d’abord travailler au Canada.

Cependant, les parcours décrits ci-dessus faciliteront considérablement la tâche des travailleurs de la technologie aux États-Unis, car ils permettent aux ressortissants étrangers d’acquérir une expérience de travail au Canada avant de postuler à une RP dans ce pays. L’expérience de travail aura un impact particulièrement important sur l’admissibilité à Entrée express et le Programme des candidats des provinces (PNP) — les deux principales voies que les travailleurs qualifiés peuvent utiliser pour obtenir des RP canadiennes.

Programmes des candidats des provinces

Les PCP sont des initiatives régionales d’immigration qui sont exploitées dans 11 des 13 provinces et territoires du Canada. Chacun de ces 11 programmes permet aux gouvernements de ces régions de sélectionner manuellement les candidats à l’immigration les mieux adaptés pour aider à combler des pénuries de main-d’œuvre spécifiques en fonction des besoins particuliers de l’économie locale. Cela permet au Canada de mieux répartir les avantages de l’immigration à travers le pays plutôt que de voir les avantages de l’immigration concentrés dans des régions traditionnellement populaires comme l’Ontario et la Colombie-Britannique. Les PCP sont la principale catégorie d’admission pour les immigrants de la classe économique qui viennent au Canada.

Advertisement

Bon nombre de ces programmes incluent des volets qui s’adressent aux travailleurs qualifiés de l’industrie technologique, et chaque PNP a au moins un volet aligné sur Entrée express (mais nous en reparlerons plus tard).

Plus d’informations sur les PCP disponibles à travers le Canada peuvent être trouvées ici.

Entrée express

Le système de gestion des candidatures Entrée express contient trois programmes — — qui notent et classent tous les candidats en fonction de leur Système de classement complet (CRS). Invitations à postuler (ITA) pour les relations publiques canadiennes sont ensuite distribués lors de tirages Entrée express qui ont lieu environ toutes les deux semaines à un groupe de personnes qui sont au-dessus du score CRS seuil pour ce tirage.

Advertisement

Note: Les travailleurs des TIC, comme indiqué ci-dessus, figurent parmi les principaux bénéficiaires des ITA Entrée express et les TIC américains figurent parmi les 5 principaux bénéficiaires des ITA.

Selon le système de notation CRS, un travailleur technologique américain sans expérience de travail au Canada pourrait éventuellement manquer 53 points CRS.

Imaginez que vous êtes un ingénieur logiciel célibataire de 38 ans du Maine. Vous avez une offre d’emploi canadienne valide soutenue par l’EIMT dans une profession TEER 1, mais vous n’avez pas de frère ou sœur au Canada, une offre PCP ou un certificat de qualification. Vous avez obtenu un baccalauréat et une maîtrise aux États-Unis, et vos deux diplômes ont été évalués avec un Évaluation des diplômes d’études (ECA). Vous n’avez pas fait d’études au Canada.

Advertisement

Dans ce cas, vous auriez un score CRS de 475, qui a été inférieur scores CRS récents.

Cependant, avec deux ans d’expérience de travail au Canada dans l’une des voies d’immigration ci-dessus, votre score CRS passerait à 528 points CRS. C’est au-dessus de la scores de coupure récents pour les tirages Entrée express. En d’autres termes, si vous aviez acquis une expérience de travail au Canada avant le dernier tirage Entrée express, vous auriez été sélectionné et vous auriez reçu un ITA pour les relations publiques au Canada.

Planifiez une consultation gratuite sur le permis de travail avec le cabinet d’avocats Cohen Immigration

Advertisement

© CIC Nouvelles Tous droits réservés. Visite CanadaVisa.com pour découvrir vos options d’immigration au Canada.

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *