Connect with us

Canada

L’Alberta voit une augmentation exponentielle des candidatures d’infirmières formées à l’étranger

Published

on

L’Alberta a connu une augmentation du nombre de candidatures après que le College of Registered Nurses of Alberta a décidé de réviser son processus de candidature le mois dernier et de faciliter l’obtention par les infirmières formées à l’étranger de l’autorisation dont elles ont besoin pour travailler dans la province.

« Les chiffres ont augmenté de façon exponentielle », aurait déclaré Andrew Douglas, directeur exécutif du collège, à la CBC.

Advertisement

Les modifications visant à accélérer le processus de candidature sont entrées en vigueur le 4 avril.

Depuis lors, le centre d’appels du régulateur aurait reçu plus de 7 000 demandes de renseignements, près de 1 200 personnes ont entamé le processus de demande et le collège a délivré 672 permis.

En comparaison, au cours des quatre années qui se sont terminées l’an dernier, le CRNA n’a reçu que 582 candidatures.

Advertisement

En savoir plus Nouvelles sur l’immigration au Canada

L’Alberta organise cinq tirages Entrée express en avril et invite 405 candidats
Modifications du PCP de l’Alberta visant les travailleurs de la santé, les réfugiés et les entrepreneurs
Tirage Entrée express de l’Alberta : la province invite 150 candidats avec un minimum de 372 CRS


Selon Douglas, les pays d’origine les plus courants pour les infirmières cherchant à faire reconnaître leurs titres de compétences pour travailler en Alberta au cours des cinq dernières années ont été les Philippines et l’Inde.

Advertisement

“[It’s] permettant à davantage d’infirmières autorisées d’entrer dans le système de santé pour prodiguer des soins aux patients », aurait déclaré Douglas. “Et comme nous le savons, il y a des défis de main-d’œuvre en ce moment, donc cela aide vraiment à faire venir des infirmières en Alberta.”

Le processus simplifié dévoilé par l’organisme de réglementation intervient alors que la province elle-même tente davantage d’ouvrir son Programme des candidats des provinces (PNP) aux travailleurs de la santé, aux réfugiés et aux entrepreneurs désireux d’exploiter des entreprises dans les zones rurales.


Si vous êtes un candidat à la recherche d’un emploi au Canada ou un employeur cherchant à recruter des talents étrangers à l’étranger, immigration.ca peut vous aider. Accédez à notre expertise par le biais de notre entreprise de recrutement interne travailleurqualifié.com« le leader du recrutement étranger ».

Advertisement

En vertu des changements annoncés le 3 avril, les ressortissants étrangers souhaitant immigrer au Canada en vertu de la Programme d’immigration Avantage Alberta (AAIP) devra désormais faire un investissement minimum de seulement 100 000 $, soit la moitié des 200 000 $ précédemment demandés dans le cadre du volet de renouveau rural du programme.

Mais la nécessité pour les communautés de démontrer des plans de règlement appropriés reste en place.

«Les communautés sont toujours tenues de remplir un plan d’établissement dans le cadre du processus de demande de désignation pour démontrer que des mesures de soutien adéquates sont en place pour accueillir efficacement les nouveaux arrivants», note Alberta Immigration sur son site Web.

Advertisement

L’Alberta recrute des travailleurs de la santé par le biais de son AAIP

La province la plus à l’ouest des Prairies, qui a récemment reçu le feu vert d’Ottawa pour augmenter ses nominations provinciales de 67 au cours des trois prochaines années, recrute également activement des travailleurs de la santé par le biais de l’AAIP.

Le mois dernier, la province a également annoncé qu’elle utiliserait jusqu’à 30 % de ses ressources disponibles Entrée express allocations cette année aux travailleurs de la santé désignés dans le cadre de son parcours de soins de santé dédié.

«Les médecins, les infirmières autorisées, les infirmières praticiennes, les infirmières auxiliaires autorisées, les adjoints au médecin, les physiothérapeutes, les ergothérapeutes, les psychologues et les travailleurs sociaux cliniques sont admissibles», note Alberta Immigration.

Advertisement

Montre


“Les professionnels de la santé éligibles doivent avoir une offre d’emploi en Alberta auprès d’un employeur du secteur de la santé en Alberta et doivent avoir une preuve vérifiable qu’ils satisfont aux exigences minimales prescrites par l’organisme de réglementation applicable pour pouvoir exercer en Alberta.”

Advertisement

Les ressortissants étrangers possédant les qualifications nécessaires pour travailler au Canada en tant qu’infirmières peuvent utiliser leur expertise pour chercher un emploi ici et obtenir leur résidence permanente grâce aux nombreux programmes d’immigration économique aux niveaux fédéral et provincial, y compris par le biais du système Entrée express, l’un des Programmes des candidats des provinces (PNP) ou le programme des travailleurs qualifiés au Québec.

Grâce au système Entrée express, les infirmières peuvent souvent se qualifier pour le FSW, à condition que leur Système de classement complet (CRS) obtient un score assez élevé.

Les infirmières peuvent également se qualifier pour venir au Canada par le biais du programme des travailleurs qualifiés au Québec si elles obtiennent 50 points ou plus sur la grille de sélection de la province.

Advertisement

Les infirmières autorisées titulaires d’un diplôme universitaire en sciences infirmières, les infirmières psychiatriques autorisées titulaires d’un baccalauréat ou d’un diplôme d’études supérieures en soins infirmiers psychiatriques et les infirmières auxiliaires autorisées ou les infirmières auxiliaires autorisées de l’Ontario titulaires d’un diplôme d’études postsecondaires en sciences infirmières sont toutes les bienvenues dans Canada.

Les infirmières formées à l’étranger doivent faire reconnaître leurs titres de compétence

La première étape pour une infirmière qui envisage le Canada comme destination d’immigration est de faire évaluer ses diplômes universitaires pour voir s’ils sont conformes aux normes canadiennes.

Le gouvernement canadien reconnaît cinq organismes pour l’évaluation des diplômes étrangers :

Advertisement
  • Services éducatifs mondiaux (WES);
  • Service canadien d’évaluation des diplômes internationaux (ICAS);
  • Service d’éducation comparée (CES) ;
  • Service international d’évaluation des qualifications (IQAS), et ;
  • Service d’évaluation des diplômes internationaux (ICES).

Une fois les vérifications de la formation et des antécédents terminées, l’étape suivante consiste pour l’immigrant potentiel à faire reconnaître ses titres de compétences en soins infirmiers au Canada par le National Nursing Assessment Service (NNAS), une étape qui coûte 650 $ US.

La deuxième étape du processus pour le ressortissant étranger qui souhaite immigrer au Canada en tant qu’infirmière consiste à créer un profil sur la page de candidature du SNEI.

Cela exige:

  • la présentation de deux pièces d’identité qui doivent être notariées, des copies de documents originaux signés, datés et tamponnés ;
  • un formulaire de formation en soins infirmiers rempli qui peut être téléchargé à partir du site Web rempli et signé avant d’être envoyé à l’école où l’infirmière a été formée pour que les responsables de cette école le remplissent et l’envoient ensuite directement au SNEI avec les dossiers scolaires ou les relevés de notes, le programme du cours et descriptions de cours et plans de cours;
  • soumission du formulaire d’enregistrement d’infirmière qui doit être envoyé à l’autorité de délivrance des licences d’infirmière où l’infirmière est actuellement enregistrée dans son pays d’origine ;
  • le formulaire de pratique infirmière/d’emploi qui doit être signé et envoyé à tous les employeurs que l’infirmière a eu au cours des cinq dernières années pour qu’ils le remplissent et l’envoient au SNEI, et ;
  • le candidat potentiel aux résultats des tests de langue IELTS de l’immigration, qui doivent être envoyés directement au SNEI par une organisation ou une entreprise de test de langue approuvée.

Les associations provinciales d’infirmières reçoivent des demandes d’infirmières formées à l’étranger

Une fois que cela a été fait et que les documents ont été reçus par le SNEI, l’infirmière peut soumettre sa candidature et choisir le groupe de soins infirmiers et l’association provinciale auxquels elle souhaite postuler.

Ceux-ci inclus:

Advertisement
  • Collège des professionnels en soins infirmiers et des sages-femmes de la Colombie-Britannique;
  • Collège des infirmières autorisées de l’Alberta;
  • Collège des infirmières auxiliaires autorisées de l’Alberta;
  • Collège des infirmières psychiatriques autorisées de l’Alberta;
  • Association des infirmières et infirmiers autorisés de la Saskatchewan;
  • Association des infirmières et infirmiers auxiliaires autorisés de la Saskatchewan;
  • Association des infirmières et infirmiers psychiatriques autorisés de la Saskatchewan;
  • Collège des infirmières et infirmiers autorisés du Manitoba;
  • Collège des infirmières auxiliaires autorisées du Manitoba;
  • Collège des infirmières psychiatriques autorisées du Manitoba;
  • Ordre des infirmières et infirmiers de l’Ontario;
  • Ordre des infirmières et infirmiers du Québec;
  • Ordre des infirmières et infirmiers auxiliaires du Québec;
  • Association des infirmières et infirmiers du Nouveau-Brunswick;
  • Association des infirmières et infirmiers auxiliaires autorisés du Nouveau-Brunswick;
  • Collège des sciences infirmières de la Nouvelle-Écosse;
  • Collège des infirmières autorisées de l’Île-du-Prince-Édouard;
  • Collège des infirmières auxiliaires autorisées de l’Île-du-Prince-Édouard ;
  • Collège des infirmières et infirmiers autorisés de Terre-Neuve-et-Labrador;
  • Collège des infirmières auxiliaires autorisées de Terre-Neuve-et-Labrador ;
  • Association des infirmières et infirmiers autorisés des Territoires du Nord-Ouest et du Nunavut;
  • Gouvernement des Territoires du Nord-Ouest, Registraire, Licences professionnelles, Santé et Services sociaux;
  • Association des infirmières et infirmiers autorisés des Territoires du Nord-Ouest et du Nunavut;
  • Gouvernement du Nunavut, ministère de la Santé;
  • Association des infirmières et infirmiers autorisés du Yukon, et;
  • Gouvernement du Yukon, ministère des Services communautaires du Yukon.
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *