Connect with us

Canada

Le Canada arrêtera les passages frontaliers illégaux grâce à un accord sur les tiers pays sûrs avec les États-Unis

Published

on

Le Canada a conclu un accord avec les États-Unis pour empêcher les migrants d’essayer d’entrer illégalement dans le pays – fermant ainsi le robinet du flux régulier au point de passage du chemin Roxham au Québec.

Le premier ministre Justin Trudeau et le président américain Joe Biden seraient parvenus à un accord pour combler une lacune dans l’Accord sur les tiers pays sûrs (ETPS) qui permet actuellement aux migrants d’entrer illégalement au Canada le long de sa frontière de 8 900 km avec l’Amérique.

Advertisement

En vertu de l’entente, le Canada sera obligé d’accueillir 15 000 réfugiés d’Amérique du Sud et d’Amérique centrale qui fuient la persécution et la violence au cours de l’année à venir.


En savoir plus Nouvelles sur l’immigration au Canada

Le Canada a délivré le double du nombre de visas de résident temporaire en 2022
Programme parents et grands-parents : le Canada a plus que doublé le nombre de nouveaux…
Les demandeurs de résidence temporaire au Canada doivent fournir des données biométriques

Advertisement

Au cours des huit années qui se sont terminées en janvier 2023, le Canada a accueilli 230 370 réfugiés, dont 47 890 l’an dernier seulement, révèlent les dernières données d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC).

Au cours des huit dernières années, le niveau annuel d’immigration de réfugiés au Canada a plus que doublé, faisant un bond de 145,6 % par rapport à 19 495 en 2015.

Sur les réseaux sociaux, le chef conservateur Pierre Poilievre n’a pas tardé à s’attribuer le mérite du bouchage de la route Roxham Road au Canada par des migrants illégaux.

Advertisement

“Trudeau a de nouveau reculé et a accepté de fermer Roxham Road, environ 30 jours après que je le lui ai dit”, a tweeté Poilievre. “Mais il n’aurait jamais dû l’ouvrir en premier lieu.

“Nous n’avons jamais eu de passages frontaliers illégaux en masse avant lui et je ne laisserai pas cela se reproduire.”

Mais l’entente entre le Canada et les États-Unis semble bien antérieure à toute demande de Poilievre ou à toute pression des conservateurs.

Advertisement

Trudeau et Biden ont parlé d’immigration au Sommet des Amériques à Los Angeles

L’accord fait suite aux pourparlers entre Trudeau et le président américain lors du Sommet des Amériques à Los Angeles en juin dernier. À cette époque, le Canada s’était engagé à accepter 4 000 migrants de plus par année d’ici 2028.

En vertu de l’accord qui aurait été conclu entre les deux dirigeants, tout migrant tentant d’entrer illégalement au Canada serait renvoyé aux États-Unis. Une fois sur place, ils pourraient faire une demande légale d’asile au Canada.


Vidéo

Advertisement


C’est déjà l’esprit de la STCA encrée en 2004 mais cette disposition ne s’applique actuellement qu’aux passages frontaliers officiels. Et cela laisse les migrants qui traversent à des postes frontaliers non officiels, comme Roxham Road, libres de rester au Canada en attendant des audiences ou des décisions sur leur cas.

L’année dernière, quelque 39 000 migrants sont entrés illégalement au Canada à Roxham Road.

Advertisement

Cependant, la décision de bloquer l’accès des migrants au Canada à Roxham Road est décriée par au moins une organisation de défense des droits humains.

L’avocate d’Amnesty International, Julia Sande, a qualifié d’inadmissible la décision d’étendre les dispositions de l’ETPS.

“Cela ne fera que pousser les gens vers des zones plus reculées, des passages à niveau plus dangereux”, aurait déclaré Sande.

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *