Connect with us

Canada

Le Canada envisage de plafonner le nombre d’immigrants

Published

on

Spread the love

En pleine crise du logement, Ottawa réfléchit à revoir ses objectifs d’immigration. L’an dernier, sous la course du gouvernement Trudeau, le Canada avait pour ambition d’accueillir 500 000 nouveaux résidents permanents en 2025. Cependant, des discussions animées ont eu lieu récemment au Conseil des ministres sur la possibilité de stabiliser ou même de réduire ce chiffre pour 2026.

Selon des sources gouvernementales, la possibilité de maintenir le cap pour 2026, avec une cible de 500 000 nouveaux résidents permanents, semblait avoir le soutien de nombreux membres du Cupboard la semaine dernière. Si cette stratégie était adoptée, cela marquerait un changement par rapport à la tendance croissante des dernières années en matière d’immigration.

Advertisement

La query divise. Certains ministres ont plaidé pour une réduction du chiffre en dessous de 500 000, tandis que d’autres étaient en faveur du maintien du statu quo. La décision finale est toujours en suspens et devrait être discutée de nouveau au Conseil des ministres mardi prochain. L’annonce officielle est attendue pour le 1er novembre.

Comparez les meilleures offres de eSIM

Historique des Cibles d’Immigration

Advertisement
  • 2023: 465 000 résidents permanents
  • 2024: 485 000 résidents permanents
  • 2025: 500 000 résidents permanents
    (Supply: Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada)

La crise du logement actuelle a remis en query les objectifs d’immigration. Certains économistes suggèrent que le Canada réduise ses cibles le temps que l’offre de logements rattrape la demande. Cependant, le secteur des affaires insiste sur la nécessité d’accueillir davantage d’immigrants pour pallier la pénurie de main-d’œuvre.

En août, Marc Miller, ministre de l’Immigration du Canada, avait écarté l’idée de réduire les cibles d’immigration, citant la pénurie de main-d’œuvre et le vieillissement de la inhabitants comme principales préoccupations. Cependant, il n’avait pas exclu la possibilité de stabiliser ou d’augmenter les chiffres.

Le gouvernement est également soucieux d’encourager l’immigration francophone pour soutenir les communautés linguistiques minoritaires hors Québec. Des discussions sont en cours pour augmenter progressivement la cible d’immigration francophone. La Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) plaide pour une augmentation significative de cette cible.

Supply : Radio-Canada

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *