Connect with us

Canada

Le Canada investit dans la reconnaissance des médecins formés à l’étranger

Published

on

Spread the love

Le gouvernement du Canada vient d’annoncer un ensemble de mesures visant à améliorer les soins de santé au pays en mettant l’accent sur la reconnaissance et l’intégration des médecins formés à l’étranger. Ces mesures font partie d’un effort plus vaste pour renforcer le système de santé canadien et soutenir les professionnels de la santé.

Advertisement

Le Canada est confronté à des défis importants en matière de main-d’œuvre en santé, notamment une pénurie de médecins et d’autres professionnels de la santé, des taux élevés d’épuisement professionnel et une demande croissante de soins de santé. Pour faire face à ces enjeux, le gouvernement fédéral de Justin Trudeau travaille en collaboration avec les provinces et les territoires pour trouver des options concrètes.

Dans ce contexte, Mark Holland, le ministre canadien de la Santé, a annoncé un financement de 3,5 thousands and thousands de {dollars} sur 5 ans pour le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada (CRMCC). Ce financement permettra au CRMCC de développer un plan nationwide pour le bien-être de l’effectif en santé, axé sur l’amélioration du maintien en poste des travailleurs de la santé au Canada. Ce plan réunira un groupe diversifié de partenaires afin de trouver des options pour améliorer le bien-être des travailleurs de la santé et garantir un système de santé où les soins sont prodigués avec enthousiasme, compassion et signification.

Une partie importante de cette initiative vise à faciliter l’intégration des médecins formés à l’étranger dans le système de santé canadien. Plusieurs mesures ont été annoncées à cet effet :

Advertisement

1. Enlargement de la route d’évaluation par la pratique (REP) : Le gouvernement allouera 1,49 million de {dollars} au CRMCC pour élargir et accélérer la REP pour les médecins spécialisés diplômés à l’étranger. Cette initiative permettra aux candidats de présenter une demande à diverses autorités de réglementation médicale pour obtenir un permis d’exercice provisoire. Cela réduira considérablement les délais d’attente, passant de 6 à 24 mois à seulement 3 à 4 mois pour les médecins formés à l’étranger.

2. Amélioration de l’évaluation de la capacité à exercer : Un financement de 500 000 {dollars} sera accordé au Conseil médical du Canada pour développer des voies d’accès supplémentaires pour les médecins formés à l’étranger. L’objectif est de mieux comprendre les obstacles existants et de renforcer la capacité à l’échelle nationale pour faciliter leur intégration dans la main-d’œuvre canadienne du secteur de la santé.

Supply : gouvernement du Canada

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *