Connect with us

Canada

Le Canada signale près de 995 000 postes vacants en septembre

Published

on

Spread the love





Advertisement

Les postes vacants au Canada ont augmenté en septembre malgré le fait que les travailleurs ont décroché 85 000 emplois supplémentaires, créant encore plus d’opportunités pour les ressortissants étrangers qui envisagent le Canada comme destination d’immigration économique.

Dans son Emploi salarié, gains et heures de travail et postes vacants, septembre 2022 rapport, Statistique Canada a rapporté que le nombre d’employés rémunérés par leur employeur a augmenté d’un demi-point de pourcentage.

«En septembre, l’emploi salarié a augmenté de 61 400, en hausse de 0,4%, dans le secteur des services, représentant 72% de l’augmentation mensuelle globale», a noté l’agence des services statistiques et démographiques.

Advertisement

Lire la suite

Le Canada organise le premier tirage Entrée express depuis la mise en œuvre de la CNP 2021
Le Canada cible les professionnels américains de la technologie H1-B
Tirage au sort du PCP du Manitoba : la province invite 518 candidats à l’immigration du Canada


« Dans l’ensemble, neuf des 15 secteurs du secteur des services ont enregistré des gains, menés par les soins de santé et l’assistance sociale, en hausse de 20 700 emplois ou 0,9 %, suivis de l’hébergement et des services de restauration, en hausse de 8 400 emplois ou 0,7 % et du commerce de détail. , en hausse de 8 200 emplois ou 0,4 pour cent.

Advertisement

Les restaurants, les hôtels et les motels sont en pleine effervescence au Canada.

« L’emploi salarié dans le secteur de l’hébergement et des services de restauration a augmenté de 8 400, en hausse de 0,7 %, en septembre », note Statistique Canada.

“Cela a porté le total des gains depuis février 2022, suite à la vague initiale de la variante COVID-19 Omicron, à 173 100, soit un gain de 15,6%.”

Advertisement

Il y a encore beaucoup de place pour la croissance de l’emploi dans ce secteur, de nombreux employeurs cherchant désespérément du personnel. C’est peut-être pour cette raison que le nombre d’emplois dans le secteur de l’hébergement et de la restauration est toujours inférieur de 4,5 % à son niveau d’avant la pandémie.

«En septembre, à l’échelle nationale, les deux tiers des industries du secteur de l’hébergement et des services de restauration ont enregistré une croissance mensuelle de l’emploi salarié, menée par les restaurants à service complet et les restaurants à service limité, en hausse de 5 100 emplois ou 0,5%, les parcs de véhicules récréatifs et les camps récréatifs, en hausse de 1 900 emplois ou 10,8 %, et l’hébergement des voyageurs, en hausse de 1 600 emplois ou 1 % », a noté Statistique Canada.

Les travailleurs du Québec ont enregistré les gains les plus importants dans l’emploi rémunéré en septembre

Les emplois de gestion, cependant, ont chuté d’un demi-point de pourcentage. Ce secteur a été le seul à enregistrer une baisse de l’emploi salarié dans le secteur des services.

Advertisement

La croissance du nombre de travailleurs qui avaient un emploi rémunéré a été la plus importante au Québec en septembre, avec une augmentation de 39 000 travailleurs dans la province francophone. L’Ontario a vu 15 300 autres travailleurs obtenir des emplois rémunérés, la Colombie-Britannique 10 500 et l’Alberta 10 400.

Terre-Neuve-et-Labrador a été la seule province à avoir enregistré une baisse de l’emploi rémunéré en septembre, généralement un pic saisonnier pour le travail rémunéré.


Regarder la vidéo

Advertisement


Même si davantage de travailleurs ont décroché un emploi en septembre, le nombre d’opportunités disponibles pour les personnes à la recherche d’un emploi a tout de même augmenté.

« Dans tous les secteurs, le nombre de postes vacants a augmenté de 3,8 % ou 36 300 postes, pour atteindre 994 800 en septembre », a noté Statistique Canada.

Advertisement

Les emplois disponibles ont augmenté de 12 % dans le secteur de l’hébergement et de la restauration et de 14 % dans l’industrie de la construction. Il y a cependant eu une baisse de 11,3 % du nombre de postes vacants dans le secteur manufacturier.

Les employeurs peuvent occuper des emplois avec des travailleurs étrangers temporaires ou ceux qui demandent la résidence permanente

Sous le Système d’entrée expressles immigrants peuvent demander résidence permanente en ligne s’ils répondent aux critères d’admissibilité à l’un des trois programmes fédéraux d’immigration, le Programme fédéral des travailleurs qualifiés (FSW), Programme fédéral des métiers spécialisés (TVF), et Programme de la Catégorie de l’expérience canadienne (CEC), ou un programme d’immigration provincial participant.

Les profils des candidats sont ensuite classés les uns par rapport aux autres selon un système de points appelé Système de classement complet (CRS). Les candidats les mieux classés seront considérés pour un Invitation à postuler (ITA) pour la résidence permanente. Les bénéficiaires d’un ITA doivent soumettre rapidement une demande complète et s’acquitter des frais de traitement, dans un délai de 90 jours.

Advertisement

Grâce à un réseau de Programmes des candidats des provinces (PNP), presque toutes les dix provinces et les trois territoires du Canada peuvent également désigner des candidats travailleurs qualifiés pour l’admission au Canada lorsqu’ils possèdent les compétences spécifiques requises par les économies locales. Les candidats retenus qui reçoivent une nomination provinciale ou territoriale peuvent ensuite demander la résidence permanente au Canada par l’intermédiaire des autorités fédérales de l’immigration.

Les employeurs canadiens peuvent également recruter et embaucher des ressortissants étrangers par l’entremise du Programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET) et le Programme de mobilité internationale (LUTIN).

La Volet mondial des talents (GTS), qui fait partie du PTET, peut, dans des situations de traitement normales, mener à l’octroi de permis de travail canadiens et au traitement des demandes de visa dans un délai de deux semaines.

Advertisement

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *