Connect with us

Canada

Le Mouvement Desjardins suggère une hausse de l’immigration pour contrer le problème démographique

Published

on

Le Mouvement Desjardins a récemment publié un rapport appelant à une augmentation substantielle de l’immigration au Canada afin de pallier aux conséquences d’une inhabitants vieillissante. Selon ce rapport, pour maintenir le ratio actuel de travailleurs par rapport aux personnes âgées, la inhabitants canadienne âgée de 15 à 64 ans devrait croître de 2,2 % par an jusqu’en 2040.

« La dialog autour des niveaux d’immigration au Canada se concentre généralement sur l’affect immédiat sur le marché immobilier canadien », a déclaré Randall Bartlett, directeur principal de l’économie canadienne chez Desjardins. « Cependant, ce rapport vise à élargir la perspective et à mettre en évidence l’significance économique à lengthy terme de l’immigration pour le Canada. »

Advertisement

L’augmentation proposée des niveaux d’immigration a suscité des débats sur la capacité du Canada à accueillir plus d’immigrants dans un contexte de crise du logement, et les effets économiques d’une inhabitants plus importante. Le Canada a accueilli plus d’un million de personnes l’année dernière, atteignant un report nationwide de croissance démographique de 2,7 %, le taux le plus rapide depuis 1957.

Cette croissance démographique significative intervient alors que le gouvernement libéral envisage d’augmenter les objectifs annuels d’immigration, avec un plan pour accueillir 500 000 immigrants par an d’ici 2025.

Advertisement

Les partisans d’une immigration accrue soutiennent que le marché du travail peut absorber plus de travailleurs et que le pays a besoin de plus de travailleurs pour soutenir l’économie à mesure que de plus en plus de personnes prennent leur retraite. Bartlett souligne : « Nous avons besoin d’une immigration à un taux assez élevé pour compenser les effets économiques du vieillissement de la inhabitants, en particulier pour financer les soins de santé dont auront besoin les aînés canadiens ».

Cependant, des critiques suggèrent que la dépendance à l’immigration pour fournir des travailleurs à l’économie pourrait dissuader les entreprises d’investir dans des applied sciences qui augmenteraient la productivité du travail. Bartlett suggère que le gouvernement fédéral pourrait réguler le flux de travailleurs étrangers temporaires pour encourager ces investissements.

L’un des principaux défis reste le logement. Le Mouvement Desjardins estime que le Canada devrait construire 100 000 unités de logement supplémentaires chaque année pour compenser l’augmentation des prix du logement due à l’augmentation du nombre de résidents permanents.

Advertisement

La Banque du Canada a récemment souligné l’effet de la croissance démographique sur les prix de l’immobilier comme l’un des facteurs alimentant l’inflation. Bartlett avertit que l’augmentation de l’immigration, sans une motion gouvernementale rapide pour augmenter l’offre de logements, pourrait conduire à une érosion du soutien public à l’immigration.

« Si cela se traduit par une réduction significative de l’immigration, les Canadiens pourraient devoir assumer une lourde facture pour couvrir les coûts liés au vieillissement de la inhabitants », prévient Bartlett.

Picture crédit : immigrer.com, Complexe Desjardins au centre-ville de Montréal

Advertisement

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *