Connect with us

Canada

Le Nouvel An lunaire : un moment pour se souvenir et célébrer le patrimoine diversifié du Canada

Published

on

Publié le 22 janvier 2023 à 08 h 00 HNE

Advertisement


Vue nocturne de l'architecture traditionnelle en Chine - pavillons de Jiangnan

Aussi connu sous le nom de Fête du Printemps, le Nouvel An lunaire 2023 commence aujourd’hui – le 22 janvier – et se termine le 1er février.

Cette année revêt également une importance accrue pour les Canadiens d’origine chinoise à travers le pays, car 2023 marque également le 100e anniversaire de la Loi sur l’exclusion des Chinois.

Advertisement

Ce qui suit couvrira la célébration du Nouvel An lunaire au Canada cette année ainsi que les expériences des Canadiens d’origine chinoise dans ce pays au fil du temps, en particulier en ce qui concerne la loi d’exclusion des Chinois de 1923.

Nouvel An chinois 2023

Au Canada, les Canadiens d’origine chinoise sont l’un des plus grands groupes ethniques du pays, représentant un peu plus de 4,6 % de la population totale (1,71 millions de personnes) à compter de 2021. En d’autres termes, de nombreux citoyens canadiens et résidents permanents (RP) célèbrent cette fête chaque année.

Découvrez si vous êtes admissible à l’immigration canadienne

Advertisement

Chaque année, des communautés à travers le Canada organisent des célébrations du Nouvel An chinois pour marquer l’occasion pour ceux qui célèbrent. Par example, plusieurs centres commerciaux et espaces communautaires en Ontario ont organisé hier des événements, dont un défilé/spectacle de danse du lion, qu’ils poursuivront aujourd’hui. De même, le quartier chinois de Vancouver, le plus grand au Canada, accueillera son 48e défilé annuel du Nouvel An chinois aujourd’hui.

Selon le zodiaque chinois, dans toutes les régions sauf le Vietnam, 2023 est la L’année du lapin.

Cela suggère que 2023 sera une bonne année pour ceux d’origine chinoise, car “il est prévu d’être une année d’espoir [because] le Lapin symbolise longévité, paix et prospérité dans la culture chinoise.

Advertisement

Note: Au Vietnam, 2023 est la L’année du chat

Malgré les perspectives heureuses de 2023 selon le zodiaque chinois, il est également important de reconnaître que l’histoire du Canada avec le Nouvel An lunaire et la communauté sino-canadienne n’a pas toujours été celle d’une acceptation et d’une célébration heureuses.

L’histoire du Canada avec la communauté sino-canadienne

Alors que l’immigration des Chinois au Canada remonte aux années 1700, l’histoire qui remonte à moins de 150 ans donne un bon aperçu des tensions qui existaient entre le Canada et la communauté chinoise.

Advertisement

En 1923, après 37 ans d’imposition d’une taxe d’entrée aux personnes d’origine chinoise, l’immigration chinoise au Canada est complètement interdite pendant plus de 20 ans grâce à la Loi d’exclusion des Chinois.

Note: La taxe d’entrée adoptée dans le cadre de la Loi sur l’immigration chinoise de 1885 signifiait que «toute personne d’origine chinoise immigrée au Canada devait payer des frais”. Ces frais ont commencé à 50 $ par personne avant d’être portés à 100 $ en 1990, puis à 500 $ trois ans plus tard. On dit qu’environ 81 000 immigrants ont payé cette taxe d’entrée pendant 37 ans.

Cette interdiction de l’immigration en provenance de Chine a eu des ramifications importantes pour ceux qui cherchaient à entrer au Canada, mais aussi pour ceux qui étaient déjà à l’intérieur du pays. Selon un histoire de Matthew McRaequi a interviewé Henry Yu, professeur d’histoire à l’Université de la Colombie-Britannique, “jusqu’à la fin des années 1940, les Chinois de la Colombie-Britannique n’étaient pas autorisés à nager dans des piscines avec des blancs et des [they] étaient isolés dans les salles de cinéma. De nombreux immigrants chinois vivaient dans la peur d’être expulsés parce que les autorités cherchaient souvent des raisons pour expulser les gens du pays.

Advertisement

Malgré la fin de la loi sur l’exclusion des Chinois en 1947, peu d’immigrants chinois ont été autorisés à entrer au pays jusqu’en 1967 et ceux qui sont venus au Canada n’ont généralement été autorisés à entrer qu’à des fins de réunification familiale.

L’état actuel de la communauté sino-canadienne

Les personnes d’origine chinoise, y compris les Chinois nés au Canada et les immigrants chinois naturalisés, représentent un peu moins de 5 % de la population du Canada selon le recensement de 2021. Après les Canadiens d’ascendance indienne, la communauté sino-canadienne est maintenant le deuxième plus grand groupe ethnique de Canadiens d’origine asiatique.

Après une histoire tendue entre le Canada et les Chinois dans ce pays, bien que les choses soient loin d’être parfaites, l’état de la communauté sino-canadienne est maintenant à la hausse. En fait, les Canadiens d’origine chinoise sont au cœur de certaines des contributions les plus remarquables faites dans tout le pays.

Advertisement

Les Canadiens d’origine chinoise qui ont fait un impact remarquable dans ce pays comprennent Adrienne Clarkson — la 26e gouverneure générale du Canada — et Vivienne Poy, la première Canadienne d’origine asiatique jamais nommée au Sénat du Canada. Poy est également reconnu comme étant l’un des moteurs de «l’établissement de mai comme Mois du patrimoine asiatique au Canada».

Dans un exemple plus récent, un propriétaire de petite entreprise sino-canadien en Nouvelle-Écosse a fait la une des journaux pour un acte d’extrême générosité en septembre 2022. Carol Yang, propriétaire de Jay’s Chicken and Pizza, distribué 2000 repas gratuits aux résidents locaux à la suite de la tempête tropicale Fiona sur une période de deux jours.

Regarder vers l’avant

Il est important de toujours, mais surtout dans des moments comme celui-ci, se souvenir et reconnaître l’histoire de la communauté sino-canadienne au Canada. Un regard rétrospectif sur cette histoire, ou sur celle de tout groupe racialisé au Canada, sert de rappel nécessaire du besoin continu d’acceptation et d’inclusion de toutes les communautés au Canada, ainsi que de l’importance d’apprendre des erreurs du passé pour bâtir un avenir meilleur.

Advertisement

Nouvel An lunaire 2023 et COVID-19

Revenant brièvement à la conversation autour du Nouvel An lunaire, les vacances sous le chapiteau entraînent une ruée vers les voyages qui coïncide avec une augmentation des cas de coronavirus en Chine. Cette poussée a poussé le Canada à imposer sanctions contre les voyageurs aériens entrants en provenance de Chine (ainsi que Hong Kong et Macao). Les voyageurs en provenance de ces pays doivent, pour une période initiale de 30 jours à compter du 5 janvier de cette année, présenter un résultat de test négatif effectué moins de deux jours avant leur départ sur un vol à destination du Canada.

Ceci est important à noter pour tous les Canadiens qui s’attendent à ce que leur famille ou d’autres êtres chers arrivent de Chine par avion pour célébrer la fête.

Découvrez si vous êtes admissible à l’immigration canadienne

Advertisement

© CIC Nouvelles Tous droits réservés. Visite CanadaVisa.com pour découvrir vos options d’immigration au Canada.

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *