Connect with us

Canada

Les tirages Entrée express du Nouveau-Brunswick voient 186 invitations à postuler émises en mars

Published

on

Le 186 Invitations à postuler (ITA) émis par le Nouveau-Brunswick en mars a porté à 330 le nombre total envoyé cette année par la province du Canada atlantique.

Le nombre d’ITA envoyés en mars dans la province a augmenté de 29,1 % par rapport aux 144 émis en février.

Advertisement

La province bilingue du Canada atlantique n’affiche pas les résultats de ses tirages d’immigration, mais publie les résultats mensuels de ces tirages.

Les derniers résultats mensuels révèlent que le Nouveau-Brunswick a émis 74 ITA par le biais de son entrée express le programme Occupations In Demand Connection (OIDC) et 70 autres invitations de ce type par le biais de son programme New Brunswick Employment Connection (EC) le mois dernier, ainsi que 42 par le biais de son programme New Brunswick Student Connection.

Jusqu’à présent cette année, la province a envoyé 156 CTI par l’intermédiaire du programme Connexion emploi NB, 93 par l’intermédiaire de Connexion étudiant NB et 81 par l’intermédiaire d’Occupations en demande NB.

Advertisement

En savoir plus Nouvelles sur l’immigration au Canada

L’immigration au Nouveau-Brunswick en 2023 pourrait augmenter de 67 %
Les tirages Entrée express au Nouveau-Brunswick ont ​​émis 144 invitations à postuler en février
Programme Étudier et réussir pour retenir les étudiants internationaux lancé par le Nouveau-Brunswick


Depuis le début de février, le Nouveau-Brunswick a cessé d’accepter les déclarations d’intérêt (EOI) par le biais de son programme EC pour quatre catégories de travailleurs, ceux qui ont le Classification nationale des professions (CNP) :

Advertisement
  • 62010 – Superviseurs des ventes au détail
  • 60030 – Directeurs/directrices de la restauration et des services alimentaires
  • 62020 – Superviseurs des services alimentaires
  • 63200 – Cuisiniers

Ces travailleurs peuvent quand même postuler, par l’intermédiaire du Programme d’immigration de l’Atlantique (AIP) et Programme des candidats du Nouveau-Brunswick (NBPNP) Volet Travailleurs qualifiés.

Les candidats au titre de la CE doivent satisfaire aux exigences minimales en matière d’expérience de travail, de compétences linguistiques et de formation et prouver qu’ils disposent de fonds suffisants.

Dans le cadre de ce programme, l’exigence de travail est d’au moins un an de travail rémunéré à temps plein (1 560 heures au total) ou une quantité égale de travail à temps partiel. Cette expérience de travail doit être dans les catégories NOC TEER 0, 1, 2 ou 3 et doit être dans le même type d’emploi que celui indiqué sur la demande d’immigration.

Les candidats à l’entrée express du NB doivent réussir un test de langue valide en français ou en anglais

Tous les candidats qui soumettent une demande par le biais de ce volet Entrée express NB doivent également avoir un test de langue valide en anglais ou en français, administré par un organisme désigné par Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC).

Advertisement

Ce test de langue doit avoir moins de 18 mois au moment où la demande est soumise à la province du Nouveau-Brunswick et le candidat doit avoir obtenu un score minimum de Canadian Language Benchmark (NCLC) 7 pour l’anglais ou Niveaux de compétence linguistique canadiens (NCLC ) 7 pour le français.

Les candidats qui n’ont pas obtenu leur diplôme d’un établissement d’enseignement canadien doivent également fournir une copie d’un Évaluation des diplômes d’études rempli par un organisme désigné.

Les fonds de règlement ne sont pas nécessaires pour permis de travail ouvert détenteurs d’une expérience de travail minimale d’un an dans les professions TEER 0, 1, 2 ou 3 au Canada.

Advertisement

Dans le cadre du programme OIDC, les candidats reçoivent une lettre d’intérêt (LOI) du système fédéral Entrée express et doivent avoir un profil Entrée express valide.


Vidéo

Advertisement

Dès réception de cette lettre d’intention, le demandeur peut créer un Manifestation d’intérêt (EOI) dans le portail INB, le portail de l’immigration de la province, et dispose de 45 jours à compter de la date de réception de la lettre d’intention pour le faire.

L’expérience de travail minimale requise en vertu de l’OIDC est d’au moins un an de travail rémunéré à temps plein (1 560 heures au total) ou une quantité égale de travail à temps partiel dans des professions avec des codes CNP dans les catégories 0, 1, 2 ou 3.

Cette expérience de travail peut être au Canada ou à l’étranger, mais doit être un travail rémunéré et dans la même profession que celle utilisée sur la demande d’immigration.

Advertisement

Puisqu’il s’agit d’une demande du volet Entrée express du N.-B., elle doit également satisfaire aux exigences linguistiques et scolaires et le demandeur doit démontrer qu’il a l’intention de vivre au Nouveau-Brunswick et qu’il dispose de fonds suffisants pour le faire.

Les candidats au programme Étudiants du Nouveau-Brunswick n’ont pas besoin d’une offre d’emploi valide

Les fonds d’établissement ne sont pas requis pour les titulaires de permis de travail ouverts ayant au moins un an d’expérience de travail au Canada.

Ceux qui postulent par le biais du programme Étudiants bien branchés du Nouveau-Brunswick n’ont pas besoin d’avoir une offre d’emploi, mais doivent avoir terminé leurs études au cours des six derniers mois dans un programme qui se qualifie pour un Permis de travail post-diplôme (PGWP), résider dans la province et chercher activement du travail.

Advertisement

Les étudiants diplômés des programmes basés sur une thèse peuvent postuler une fois que le travail scolaire a été officiellement soumis pour évaluation.

Les diplômés qui postulent dans le cadre de ce programme doivent également satisfaire aux mêmes exigences en matière d’expérience de travail et de compétences linguistiques que pour les deux autres programmes et avoir l’intention de vivre au Nouveau-Brunswick.

Ils n’ont cependant pas à prouver qu’ils disposent de fonds s’ils sont déjà titulaires d’un permis de travail ouvert et qu’ils possèdent l’expérience de travail requise.

Advertisement

Les candidats dans le cadre de ce programme fournissent une copie d’au moins deux des documents suivants démontrant la réussite d’un programme d’études admissible au PGWP au Nouveau-Brunswick au cours des six derniers mois :

  • transcriptions finales ;
  • diplôme ou certificat, ou
  • une lettre d’achèvement de l’établissement.

Ceux qui ont terminé leurs études au Canada n’ont pas à fournir Évaluations des diplômes d’études (ECA) mais les post-diplômés qui postulent au moment de la soumission de leur thèse doivent fournir un tel ECA par une organisation désignée.

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *