Connect with us

Canada

Les travailleurs étrangers temporaires au Québec voient la province plus que doubler le nombre d’agents de sécurité au travail

Published

on

Spread the love

Le nombre croissant de travailleurs étrangers temporaires dans la province de Québec bénéficiera cet été d’un plus grand nombre d’agents de sécurité au travail pour s’assurer qu’ils sont traités correctement au travail.

«Le nombre de travailleurs étrangers temporaires au Québec augmente chaque année, et d’autant plus qu’Ottawa nous a accordé plus de flexibilité à la suite des récentes négociations», a déclaré le ministre du Travail du Québec, Jean Boulet, dans un communiqué.

Advertisement

En savoir plus:

Les travailleurs de la technologie, de la santé et de la garde d’enfants sont invités au dernier tirage du BCPNP

Le Canada a délivré un nouveau nombre record de permis de travail en 2023

Advertisement

Programme pour parents et grands-parents : le Canada fait plus que doubler le nombre de nouveaux immigrants


« Cette main-d’œuvre est de plus en plus impliquée dans tous les secteurs de notre économie partout au Québec », a-t-il dit. « Il est primordial de rappeler qu’ils ont les mêmes droits et obligations que tout autre travailleur au Québec et que nous continuerons d’offrir une aide efficace et concrète aux employeurs.

La CNESST fait plus que doubler le nombre d’agents de sécurité du travail pour les travailleurs étrangers temporaires

Cet été, la commission provinciale de la sécurité du travail, la Commission des Normes, de l’Équité, de la Santé et de la Sécurité du Travail (CNESST), va plus que doubler son effectif d’agents de sécurité et de prévention du travail qui contrôlent le travail conditions pour les travailleurs étrangers temporaires.

Advertisement

Le Québec renforce cette équipe qui compte maintenant 10 agents de prévention du travail par 12 avant la saison estivale alors que la province voit l’arrivée de nombreux travailleurs étrangers temporaires dans le secteur agricole.

La ministre de l’Immigration du Québec, Christine Fréchette, affirme que son ministère, le ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI), se prépare également à accueillir cet été ces futurs travailleurs étrangers temporaires et à leur fournir des services d’établissement pour les aider s’intégrer à la société québécoise.

« Le MIFI offre également des services aux entreprises qui emploient des travailleurs étrangers temporaires et les informera sur les conditions auxquelles ils doivent se conformer, les droits et les responsabilités des employeurs », a déclaré Fréchette dans un communiqué.

Advertisement

L’an dernier, le Québec a accueilli un nombre record de 51 260 ressortissants étrangers par l’intermédiaire du Programme de mobilité internationale (IMP), en hausse de près de 18,4 % par rapport aux 43 295 de 2021.

Les travailleurs arrivés au Québec par le biais du PMI et du PTET ont atteint des niveaux records l’an dernier

Le précédent record de travailleurs temporaires venus au Québec par le biais du PMI avait été établi en 2019, la dernière année complète avant la pandémie de COVID-19, lorsque la province avait accueilli 44 795 travailleurs par le biais de ce programme.

Depuis 2015, le nombre de travailleurs venus au Québec par le biais du PMI a augmenté de près de 74,5 %, passant de 29 380 à 51 260 l’an dernier.

Advertisement

Le Québec profite également de l’arrivée de ressortissants étrangers dans la province par le Programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET) et a accueilli un nombre record de 38 505 d’entre eux l’an dernier, en hausse de 27 % par rapport aux 30 310 travailleurs du PTET en 2021.

Depuis 2015, le nombre de travailleurs du PTET au Québec a plus que triplé, passant de 11 500 à 38 505 l’an dernier. C’est une augmentation de 234,8 %.

Ensemble, le PMI et le PTET ont fourni au Québec 89 765 travailleurs l’an dernier, bien plus que les 68 685 nouveaux résidents permanents qu’il a accueillis.

Advertisement

Le Québec accueille chaque année plus de travailleurs temporaires que de résidents permanents

Au plus fort de la pandémie de COVID-19 en 2020, il n’y avait que 55 710 travailleurs étrangers temporaires au Québec dans le cadre du PMI et du PTET, soit 61,1 % de moins que l’an dernier.

Cette année, le Québec s’attend à accueillir encore plus de travailleurs étrangers temporaires que jamais.

Alors que les travailleurs temporaires jouent un rôle si important dans l’économie du Québec, la province veut être doublement sûre qu’ils sont bien traités par les employeurs.

Advertisement

« La CNESST est particulièrement sensible à la situation des travailleurs étrangers temporaires au Québec », a déclaré Manuelle Oudar, présidente-directrice générale de l’organisation.

« C’est pourquoi la CNESST prend des mesures proactives pour assurer des conditions de travail sécuritaires, sécuritaires et saines. L’organisation s’attache à visiter, informer et sensibiliser dans tous les lieux de travail tout en mettant à disposition des kits d’information, des affiches et de la documentation, notamment en espagnol.

« La CNESST ne tolérera pas les atteintes aux droits des travailleurs ou les actions qui contreviennent à leur droit à un un milieu de travail sûr, sécuritaire et sain comme n’importe quel autre travailleur au Québec.

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *