Connect with us

International

MAMH Québec – Concours de Recrutement avec des Salaires Jusqu’à 90.110$/an

Published

on

MAMH Québec - Concours de Recrutement avec des Salaires Jusqu’à 90.110$/an

MAMH Québec – Concours de Recrutement avec des Salaires Jusqu’à 90.110$/an

Advertisement

À propos

Le Ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH) du Québec se profile comme un mystère fascinant au sein du gouvernement. Sous la direction de la ministre Andrée Laforest pour les Affaires municipales et France-Élaine Duranceau pour l’Habitation, il jongle avec les subtilités des politiques urbaines et domiciliaires, œuvrant à la promotion d’un développement territorial durable et à la réponse aux besoins en logement.

Avec une équipe de 500 collaborateurs répartis dans tout le Québec, le MAMH se distingue par sa proximité avec les partenaires locaux, agissant comme un guide dans les méandres de l’organisation municipale et de l’aménagement du territoire. Les opportunités d’emploi au sein du ministère, dévoilées sur son site web, offrent une plongée dans un univers énigmatique, invitant les aspirants à rejoindre des équipes dynamiques et à participer à des quêtes stimulantes pour le bien-être des communautés.

Naviguer dans l’univers du MAMH réserve une aventure unique, où les candidats peuvent contribuer à façonner l’avenir des communautés et des régions du Québec. Avant de s’engager dans cette odyssée, il est sage de sonder la mission et la vision du ministère pour s’assurer que cette carrière résonne avec leurs aspirations professionnelles.

Advertisement

MAMH Québec – Concours de Recrutement avec des Salaires Jusqu’à 90.110$/an

Au cœur de son périple, le Ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH) du Québec amorce une cérémonie de recrutement, promettant des salaires attrayants pouvant atteindre jusqu’à 90 110 $ par an. Plongez dans cette offre ci-dessous et embarquez dans cette aventure passionnante:

Conseillère ou conseiller en aménagement du territoire

Exigences de l’emploi :

Advertisement
  • Détenir un diplôme universitaire de premier cycle dont l’obtention requiert un minimum de 90 crédits (baccalauréat) en aménagement du territoire, en urbanisme, en géographie ou toute autre discipline jugée pertinente.

La candidature d’une personne qui est en voie de terminer la dernière année de scolarité exigée pour l’obtention du diplôme requis pourrait être considérée.

Chaque année de scolarité manquante peut être compensée par une année de scolarité pertinente de niveau égal ou supérieur à celle exigée. Le diplôme peut également être compensé par une maîtrise dans une discipline pertinente comportant un minimum de 45 crédits.

Pour être considérée, toute scolarité effectuée hors du Canada doit faire l’objet d’une évaluation comparative (attestation d’équivalence) délivrée par le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration.

  • Posséder la citoyenneté canadienne, le statut de résident permanent ou un permis de travail émis par l’autorité fédérale compétente pour occuper un emploi dans la fonction publique du Québec.

Une personne en attente de la preuve de son statut de résident permanent ou d’un permis de travail peut soumettre sa candidature au présent processus de sélection. Toutefois, elle devra être autorisée à travailler légalement au Canada au moment de sa nomination.

  • Avoir une connaissance du français appropriée aux fonctions.

Chargée de projets adjointe ou chargé de projets adjoint de la Stratégie québécoise d’économie d’eau potable

Exigences de l’emploi : 

Advertisement
  • Détenir un diplôme universitaire de premier cycle dont l’obtention requiert un minimum de 90 crédits (baccalauréat) en génie (civil, de la construction, des eaux ou traitement des eaux) ou toute autre discipline jugée pertinente.

La candidature d’une personne qui est en voie de terminer la dernière année de scolarité exigée pour l’obtention du diplôme requis pourrait être considérée.

Chaque année de scolarité manquante peut être compensée par une année de scolarité pertinente de niveau égal ou supérieur à celle exigée.  Le diplôme peut également être compensé par une maîtrise dans une discipline pertinente comportant un minimum de 45 crédits.

Pour être considérée, toute scolarité effectuée hors du Canada doit faire l’objet d’une évaluation comparative (attestation d’équivalence) délivrée par le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration.

  •  Être inscrit comme « Candidat à la profession d’ingénieur » (CPI) auprès de l’Ordre des ingénieurs du Québec ;
  • Posséder la citoyenneté canadienne, le statut de résident permanent ou un permis de travail émis par l’autorité fédérale compétente pour occuper un emploi dans la fonction publique du Québec.

Une personne en attente de la preuve de son statut de résident permanent ou d’un permis de travail peut soumettre sa candidature au présent processus de sélection. Toutefois, elle devra être autorisée à travailler légalement au Canada au moment de sa nomination.

  • Avoir une connaissance du français appropriée aux fonctions.

Abonnez-vous et ne ratez pas des offres comme celle-ci !

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *