Connect with us

Canada

Quels sont mes droits en tant que travailleur étranger temporaire au Canada?

Published

on

Publié le 25 février 2023 à 06h00 HNE

Advertisement


Une personne dans un aéroport marchant avec un sac à roulettes.  Le Canada accueille chaque année des milliers de travailleurs étrangers au pays.

Les politiques du Canada en matière de droits de la personne sont vastes et s’étendent même aux ressortissants étrangers qui sont temporairement venus travailler au pays.

Planifiez une consultation gratuite sur le permis de travail avec le cabinet d’avocats Cohen Immigration Law Firm

Advertisement

Sous le Programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET) et le Programme de mobilité internationale (IMP)—les deux principales voies de travail des travailleurs étrangers au Canada—les ressortissants étrangers travaillant au Canada bénéficient des mêmes droits et protections que les citoyens et les résidents permanents.

Ces les droits sont protégés en vigueur, ce qui signifie que si vous êtes un travailleur étranger, votre employeur doit respecter les protections prévues par le PTET et le PMI, sous peine de subir des répercussions juridiques.

Quels sont mes droits en tant que travailleur étranger temporaire?

Les droits des travailleurs étrangers peuvent être divisés en : ce que les employeurs doivent faire pour se conformer au programme et aux normes juridiques ; et ce que les employeurs ne doivent PAS faire, pour se conformer.

Advertisement

Que doit faire mon employeur conformément à mes droits ?

Selon Immigration Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC), votre employeur doit :

  • Vous donner des informations sur vos droits ;
  • vous remettre une copie signée de votre contrat d’embauche avant ou le premier jour de travail ;
  • Payez votre travail comme indiqué dans votre contrat de travail. Si votre accord inclut des heures supplémentaires, les employeurs doivent également les respecter ;
  • Faire des efforts raisonnables pour vous fournir un lieu de travail sans abus(y compris représailles);
  • Suivez les normes d’emploi et de recrutement de la province ou du territoire dans lequel vous travaillez; et
  • Vous former à faire votre travail sans encombrey compris comment utiliser en toute sécurité tout équipement ou machine, y compris la fourniture et la formation d’équipements de protection ;
  • Prendre des mesures raisonnables pour vous donner accès à soins de santé si vous êtes blessé ou tombez malade sur le lieu de travail ; et
  • Fournir des services de santé raisonnables si vous êtes blessé ou tombé malade sur le lieu de travail.

Qu’est-ce que mon employeur ne doit pas faire, conformément à mes droits ?

Semblable à ce que les employeurs doivent faire en vertu du PTET et du PMI, ils sont également tenus de ne pas faire certaines choses; par exemple, votre employeur ne peut pas :

  • Vous forcer à effectuer un travail dangereux ou un travail que votre contrat de travail ne vous autorise pas à faire ;
  • Vous forcer à travailler si vous êtes malade ou blessé ;
  • vous forcer ou vous forcer à effectuer des heures supplémentaires non prévues dans votre contrat de travail ;
  • Vous punir pour avoir signalé des mauvais traitements, un travail dangereux, logement inadéquatou pour avoir coopéré à une inspection menée par un employé du gouvernement ;
  • Prenez votre passeport loin de vous;
  • Vous expulser du Canada ou modifier votre statut d’immigration ; ou
  • Vous faire rembourser les frais liés au recrutement qu’ils ont pu payer pour vous embaucher.

Que se passe-t-il si mon employeur n’est pas conforme ?

Si votre employeur est jugé non conforme aux normes du PTET ou du PMI, il fera face à des répercussions juridiques. Si votre employeur est reconnu coupable d’une infraction après le 1er décembre 2015, il :

  • Recevoir un avertissement d’IRCC ;
  • Recevoir des pénalités allant jusqu’à 100 000 $ par infraction, jusqu’à un maximum de 1 million de dollars par an ;
  • Faire publier le nom et l’adresse de leur entreprise sur le Site Web d’IRCCavec des détails sur la violation et les conséquences ;
  • Suspension ou révocation de certificats délivrés antérieurement Évaluations de l’impact sur le marché du travail (EIMT). Une EIMT est une évaluation interne du gouvernement canadien visant à déterminer l’effet que l’embauche d’un travailleur étranger aura sur le marché du travail canadien. Elle est requise avant l’embauche d’un travailleur étranger au Canada; et
  • Être retiré avec l’incapacité de rejoindre le TFWP ou l’IMP.

Comment signaler une non-conformité de la part de mon employeur ?

Si votre employeur est jugé non conforme, vous devez le signaler aux autorités compétentes.

Vous pouvez contacter Service Canada via leur ligne téléphonique : +1-866-602-9448. Il s’agit d’un service confidentiel disponible dans plus de 200 langues, conçu pour le soutien des travailleurs étrangers. Il existe un formulaire en ligne similaire qui peut être rempli.

De plus, il existe divers organismes de soutien pour les travailleurs migrants au Canada :

Advertisement

Les travailleurs étrangers temporaires peuvent également signaler d’autres problèmes avec leurs employeurs à IRCC (en dehors du cadre du PTET ou du PMI), le cas échéant.

Planifiez une consultation gratuite sur le permis de travail avec le cabinet d’avocats Cohen Immigration

© CIC Nouvelles Tous droits réservés. Visite CanadaVisa.com pour découvrir vos options d’immigration au Canada.

Advertisement

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *