Connect with us

Canada

Qu’est-ce que le Global Talent Stream ?

Published

on

Publié le 24 janvier 2023 à 08 h 00 HNE


Travailleurs qualifiés

Les Volet mondial des talents fait partie du Canada Programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET), qui est destiné à être utilisé lorsqu’il y a des pénuries de main-d’œuvre et de compétences et qu’il n’y a pas de Canadiens ou de résidents permanents disponibles pour occuper des postes.

Planifiez une consultation gratuite sur le permis de travail avec le cabinet d’avocats Cohen Immigration

Le volet Talents mondiaux aide les entreprises innovatrices au Canada à accéder à des talents mondiaux hautement qualifiés. Le volet est conçu pour les entreprises qui sont référées à Emploi et Développement social Canada par un partenaire de référence désigné et qui ont besoin de ressortissants étrangers qualifiés et spécialisés pour se développer. Il s’adresse également aux entreprises qui ont besoin de pourvoir un poste hautement qualifié en demande sur le Liste mondiale des métiers des talents.

Le volet Global Talent est un processus en deux étapes. Tout d’abord, les employeurs soumettent une Évaluation de l’impact sur le marché du travail (EIMT) qui démontre qu’il y aura un effet positif ou neutre sur le marché du travail canadien si l’employeur embauche le ressortissant étranger. Emploi et Développement social Canada (EDSC) vise à traiter les demandes du Volet des talents mondiaux dans un délai de 10 jours ouvrables. Une fois cette demande traitée, le travailleur étranger peut demander un permis de travail.

Il existe deux catégories dans le Global Talent Stream

Catégorie A

La catégorie est conçue pour les entreprises qui sont référées à Emploi et Développement social Canada par un partenaire de référence désigné et qui ont besoin de ressortissants étrangers spécialisés pour combler un poste en demande.

La liste des partenaires de référencement désignés pour les employeurs hors Québec se trouve ici.

Catégorie B

Cette catégorie est conçue pour les employeurs qui cherchent à embaucher des travailleurs étrangers qualifiés pour des professions figurant sur la liste des professions à talents mondiaux. Les professions de cette liste sont en demande au Canada et manquent d’une offre de main-d’œuvre suffisante.

Quelles sont les exigences des employeurs pour le Global Talent Stream ?

Les employeurs des deux catégories doivent élaborer un Régime des avantages liés au marché du travail, qui démontre l’engagement de l’employeur envers des activités qui ont des répercussions durables et positives sur le marché du travail canadien. Les employeurs de catégorie A sont tenus de s’engager à créer des emplois pour les citoyens canadiens et les résidents permanents, tandis que les employeurs de catégorie B sont tenus de s’engager à accroître les investissements dans les compétences et la formation des citoyens canadiens et des résidents permanents.

De plus, les employeurs des deux catégories doivent s’engager sur deux autres avantages complémentaires, avec au moins une activité pour chaque avantage. Ces avantages complémentaires peuvent inclure, mais sans s’y limiter, la création d’emplois, des programmes coopératifs ou de stages, la formation des employés actuels à de nouvelles techniques ou la mise en œuvre de meilleures pratiques ou politiques en tant qu’employeur pour votre main-d’œuvre.

Les employeurs des deux catégories doivent également remplir des conditions relatives au paiement des travailleurs qualifiés. Les travailleurs qualifiés étrangers embauchés par le biais du Volet des talents mondiaux doivent être payés au salaire en vigueur ou plus. Le salaire en vigueur est défini comme le chiffre le plus élevé entre :

  • le salaire médian de la profession selon le gouvernement du Canada banque d’emplois;
  • le salaire dans la fourchette qu’un employeur verse aux employés actuels occupant le même poste au même endroit, avec le même niveau de compétences et d’expérience ;
  • le plancher de salaire minimum tel que défini dans la liste des métiers de Global Talent (le cas échéant).

Bien que le Volet des talents mondiaux présente divers avantages pour les employeurs canadiens qui cherchent à combler les pénuries de main-d’œuvre et de compétences, il peut également être un moyen efficace pour les ressortissants étrangers d’acquérir une expérience de travail au Canada. L’expérience de travail au Canada peut être extrêmement bénéfique pour les ressortissants étrangers qui cherchent éventuellement à demander la résidence permanente.

Planifiez une consultation gratuite sur le permis de travail avec le cabinet d’avocats Cohen Immigration

© CIC Nouvelles Tous droits réservés. Visite CanadaVisa.com pour découvrir vos options d’immigration au Canada.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Canada

Entrée express : IRCC invite les candidats au tirage du premier juin

Published

on

Publié le 8 juin 2023 à 10 h 41 HAE
Mis à jour le 8 juin 2023 à 10 h 44 HAE


IRCC a invité des candidats au premier tirage Entrée express de juin.

IRCC a tenu sa quatorzième Entrée express tirage de 2023.

Immigration Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) a invité 4 800 candidats à un tirage pour tous les programmes.

Les candidats exigeaient un minimum Système de classement complet (CRS) de 486.

Obtenez une évaluation d’entrée express gratuite

C’était le premier tirage de juin et suit le tirage le plus récent le 24 mai dans lequel 4 800 candidats avec un score CRS minimum de 488 ont été invités à un tirage au sort pour tous les programmes. Ce score est supérieur au Tirage de tous les programmes du 26 avril qui avait une exigence minimale de score CRS de 483.

IRCC annonce que les tirages au sort par catégorie devraient commencer cet été

Le 31 mai, IRCC a publié un communiqué de presse indiquant que le ministère avait établi six nouveaux critères de sélection par catégorie pour les candidats à Entrée express.

Les nouvelles catégories ciblent les candidats possédant des attributs précis qui appuient les objectifs économiques du Canada. Cinq sont destinés à ceux qui ont une expérience de travail dans les domaines suivants :

  • soins de santé
  • professions en sciences, technologie, ingénierie et mathématiques (STEM)
  • métiers, tels que charpentiers, plombiers et entrepreneurs
  • transport
  • agriculture et agro-alimentaire

La dernière catégorie est réservée aux candidats ayant de solides compétences en français.

Le ministère a déclaré qu’il prévoyait de commencer à organiser des tirages par catégorie cet été, mais n’a pas fourni de date exacte.

Ceux qui espèrent recevoir un ITA dans les tirages ciblés doivent être candidats au bassin Entrée express. IRCC indique qu’il classera toujours les candidats Entrée express qui satisfont aux exigences de la catégorie, puis délivrera des ITA à ceux qui obtiennent les scores les plus élevés.

IRCC continuera d’organiser des tirages pour tous les programmes et des tirages spécifiques à un programme au besoin.

Entrée Express en 2023

En excluant le tirage actuel, IRCC a invité 49 948 candidats sur 13 tirages en 2023. Cela représente déjà beaucoup plus de candidats que ceux qui ont été invités entre juillet et novembre 2022. IRCC n’a organisé aucun tirage pour tous les programmes avant juillet 2022 à la suite d’une pause liée à la COVID. -19 pandémie (31 000 candidats).

Il y a eu deux tirages Entrée express en mai. Le a eu lieu le 10 mai et était un Programme des candidats des provinces (PNP) ne tire au sort que pour 589 candidats. Ces candidats faisaient partie du bassin Entrée express, mais ont également été nommés par un gouvernement provincial.

Les deux tirages d’avril étaient très similaires. Les deux étaient des tirages de tous les programmes qui ont invité 3 500 candidats. Le tirage du 12 avril exigeait que les candidats aient un score CRS de 346 et un score CRS de 483 pour le tirage du 26 avril.

Le mois de mars a été remarquable par le nombre de tirages et le nombre de candidats. Il y a eu quatre tirages qui ont invité un total de 21 677 candidats. Trois des quatre tirages concernaient tous les programmes et invitaient 7 000 candidats chacun. Le tirage au sort restant de 667 candidats était réservé au PNP.

Février a également eu quatre tirages, mais chaque tirage était spécifique au programme avec trois pour les candidats PNP et le quatrième pour candidats au Programme des travailleurs qualifiés (fédéral) (le premier tirage de ce genre dans l’histoire d’Entrée express). En janvier, deux tirages de tous les programmes ont invité 5 500 candidats chacun.

Qu’est-ce qu’Entrée express ?

Le système de gestion des demandes Entrée express a été créé en 2015 pour aider IRCC à cibler les candidats à l’immigration économique hautement qualifiés pour la résidence permanente.

Le système utilise le Système de classement complet pour évaluer les candidats du Programme fédéral des travailleurs qualifiés, le Programme fédéral des métiers spécialiséset le Catégorie de l’expérience canadienne. Il tient compte de l’expérience de travail, de la profession, des compétences linguistiques, de l’éducation, de l’âge et d’autres facteurs transférables du candidat. Les candidats qui ont le score CRS le plus élevé sont les plus susceptibles de recevoir un Invitation à postuler (ITA) pour la résidence permanente.

On s’attend à ce que plus tard cette année, IRCC commence à s’éloigner de l’accent mis sur un score CRS élevé et commence à la place cibler les candidats en fonction de n’importe quel attribut spécifique qui est réputé être en demande dans l’économie canadienne à ce moment-là.

Obtenez une évaluation d’entrée express gratuite

Continue Reading

Canada

Est-ce qu’un ancien problème de santé grave me rendra inadmissible au Canada?

Published

on

Publié le 8 juin 2023 à 09h00 HAE


Examen médical du patient médecin

Chaque demandeur souhaitant obtenir un visa d’immigration canadien doit subir un examen médical, qui consiste généralement en des examens physiques comprenant des analyses de sang, des analyses d’urine et des radiographies.

Planifier une consultation juridique gratuite avec le cabinet d’avocats Cohen Immigration

Les candidats peuvent être considérés médicalement inadmissible au Canada sous deux conditions :

  • La demande a une condition médicale dont on pourrait raisonnablement s’attendre à ce qu’elle mette en danger la santé ou la sécurité de la population canadienne dans son ensemble; ou
  • On pourrait raisonnablement s’attendre à ce que les demandes d’admission au Canada entraînent une demande excessive sur les services de santé et les services sociaux financés par l’État du Canada

Pour déterminer si une personne est médicalement interdite de territoire au Canada, le professionnel de la santé tiendra compte de la nature, de la gravité et de la durée probable de tout problème de santé dont souffre le demandeur.

Seuil de coût de demande excessive

L’état d’un demandeur est considéré comme causant un fardeau excessif si :

  • Les services de santé ou sociaux nécessaires pour traiter votre état de santé auraient une incidence négative sur les temps d’attente pour les services au Canada, ou
  • Les services nécessaires pour traiter et gérer votre état de santé coûteraient probablement plus que le seuil de coût de la demande excessive.

Le seuil du coût de la demande excessive est un montant qui a été déterminé par Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) qui est utilisé pour décider si le coût de l’état du demandeur imposera une demande excessive sur les soins de santé et les services sociaux du Canada.

En 2018, le gouvernement canadien a annoncé qu’il augmentait le montant du seuil. En 2022, le seuil de coût était de 120 285 $ sur 5 ans. Ce montant correspond à trois fois le coût moyen des services de santé et des services sociaux au Canada.

Que faire si vous avez déjà eu un problème de santé grave ?

Il est important d’apporter tous les dossiers médicaux, rapports ou résultats de tests que vous avez pour toute condition médicale antérieure ou existante. Vous devrez remplir un questionnaire médical et il est important d’être honnête avec le médecin au sujet de toute condition existante et antérieure.

Il est à la discrétion du professionnel de la santé de déterminer, en fonction des informations que vous fournissez et des résultats de l’examen, si vos conditions graves passées sont susceptibles d’entraîner des demandes excessives sur les services de santé ou sociaux.

Si vous recevez une lettre d’équité procédurale

Après votre examen médical, IRCC vous enverra une lettre si vous êtes inadmissible pour des raisons médicales, expliquant les raisons. Cette lettre est envoyée avant qu’une décision ne soit prise sur votre demande et vous auriez la possibilité de soumettre des informations à IRCC en réponse.

Si vous avez reçu un lettre d’équité procéduraleil est suggéré que vous consultiez un expert en interdiction de territoire médical qui peut vous aider à répondre à IRCC et augmenter la probabilité que vous obteniez le statut d’admissibilité médicale.

Plans d’atténuation

IRCC invite certains demandeurs dont l’état de santé pourrait entraîner un fardeau excessif pour les services de santé et les services sociaux du Canada à envoyer une plan d’atténuation. Ce plan expliquera comment l’état du demandeur n’entraînera pas un fardeau excessif pour les services de santé ou sociaux, y compris comment vous supporterez les dépenses futures liées à votre état de santé.

Planifier une consultation juridique gratuite avec le cabinet d’avocats Cohen Immigration

© Vous voulez faire de la publicité sur CIC News ? Cliquez ici pour nous contacter.

Continue Reading

Canada

Célébrons la fierté et les immigrants 2SLGBTQ+ au Canada

Published

on

Publié le 8 juin 2023 à 07h30 HAE


Le mois de juin est reconnu comme un moment pour célébrer toutes les personnes 2SLGBTQ+ au Canada.

Juin est le mois de la fierté au Canada et dans le monde. C’est le moment de célébrer la communauté 2SLGBTQ+ à travers le pays et de reconnaître la lutte qu’elle a endurée pour atteindre l’égalité devant la loi et dans la société.

Les célébrations de la fierté ont commencé au Canada comme une forme de protestation contre la discrimination. Selon Femmes et Équité des genres Canada, les premières manifestations ont eu lieu à Ottawa et à Vancouver en 1971. En 1973, des événements de la Fierté ont eu lieu dans plusieurs villes canadiennes, dont Montréal, Ottawa, Saskatoon, Toronto, Vancouver et Winnipeg.

Le Canada célèbre désormais les personnes 2SLGBTQ+ tout au long du mois de juin de plusieurs façons. L’une consiste à arborer un drapeau arc-en-ciel, souvent vu sur les maisons et les entreprises ainsi que sur les mairies et les écoles.

Découvrez si vous êtes admissible à l’immigration canadienne

Les célébrations de Toronto se cumulent dans l’un des plus grands défilés de la fierté au monde. Cette année, il se tiendra le 25 juin et mettra en vedette plus de 100 groupes en marche. Il y a aussi des défilés, des fêtes, des concerts et des discussions tout au long du mois dans des villes partout au Canada.

Ces événements bénéficient du soutien total du gouvernement fédéral qui a récemment engagé 1,5 million de dollars aux organisations de la Fierté pour garantir que les événements de la Fierté au Canada disposent d’un financement suffisant pour organiser tous les événements comme prévu.

Le Canada était récemment classée comme la destination de voyage la plus sûre au monde pour les voyageurs 2SLGBTQ+ et est une destination de choix pour les immigrants 2SLGBTQ+. Cela est dû à bien des égards à sa réputation de sécurité et de tolérance. La discrimination à l’égard de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre d’une personne est interdite en vertu de la Loi canadienne sur les droits de la personne et ne peut être utilisée pour rejeter une demande d’immigration.

Immigrants 2SLGBTQ+ au Canada

Les immigrants 2SLGBTQ+ sont souvent bien adaptés à l’immigration au Canada. Les données de Statistique Canada montrent qu’en 2018, plus de la moitié des immigrants gais ou lesbiennes (55,0 %) et près de la moitié des immigrants bisexuels (49,6 %) et hétérosexuels (45,8 %) âgés de 25 à 64 ans détenaient au moins un baccalauréat. Il s’agit d’un pourcentage plus élevé que celui des personnes nées au Canada de la même orientation sexuelle.

La même étude a également noté qu’une plus grande proportion de personnes gaies ou lesbiennes et bisexuelles (6,3 % et 5,0 %, respectivement) que de personnes hétérosexuelles (3,0 %) parlaient les deux langues officielles du Canada, l’anglais et le français (ou les deux langues et une langue non langue officielle) le plus souvent à la maison.

Tous les immigrants 2SLGBTQ+ au Canada ont les mêmes droits et libertés qu’une personne hétérosexuelle ou cisgenre titulaire d’un visa ou d’un permis similaire. Un couple de même sexe peut se marier, parrainer un partenaire ou conjoint de même sexe pour l’immigration de la famille et adopter des enfants. Les couples ont droit aux mêmes droits et avantages que les partenaires ou conjoints de sexe opposé.

Immigrer au Canada en tant que 2SLGBTQ+

Le processus d’immigration pour toute personne qui s’identifie comme 2SLGBTQ+ n’est pas différent de ce qu’il est pour n’importe qui d’autre.

Immigration Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) stipule que lorsque vous immigrerez au Canada, on ne vous demandera pas de divulguer votre orientation sexuelle ou votre identité de genre. Lorsque vous faites une demande d’immigration, il vous sera demandé de marquer « F » pour femme, « M » pour homme ou « X » pour un autre sexe.

Si votre identité de genre change ou est différente de celle qui figure sur votre demande à IRCC (les informations sur votre demande doivent correspondre à votre passeport, que vous ne pourrez peut-être pas modifier dans votre pays d’origine pour refléter votre identité), vous pouvez demander à ce qu’elle soit modifiée. Sur ton carte de résident permanent, travail ou visas d’études ou certificat de citoyenneté. Aucune pièce justificative n’est requise.

Historique des droits 2SLGBTQ+ au Canada

L’histoire des droits 2SLGBTQ+ au Canada n’a pas toujours été positive, surtout en ce qui concerne l’immigration. En 1953, la Loi sur l’immigration a été modifiée pour interdire aux « homosexuels » d’immigrer au Canada.

L’homosexualité a été décriminalisée au Canada en 1969, le premier ministre de l’époque, Pierre Elliot Trudeau, faisant la célèbre remarque que «l’État n’a pas sa place dans les chambres à coucher de la nation». Pourtant, ce n’est qu’en 1978 que les immigrants « homosexuels » ont été jugés admissibles au Canada.

En 1995, les adoptions par des couples de même sexe ont été légalisées en Ontario et d’autres provinces ont rapidement suivi. L’année suivante, l’orientation sexuelle a été ajoutée à la Loi canadienne sur les droits de la personne comme motif illégal de discrimination. En 1999, la Cour suprême a statué qu’en Ontario, les couples de même sexe devraient avoir droit aux mêmes prestations que les partenaires mariés ou les conjoints de fait. Le tribunal a déclaré que définir un conjoint comme un partenaire du sexe opposé était inconstitutionnel.

Le mariage homosexuel est devenu légal au Canada en 2005. C’était le troisième pays au monde à franchir cette étape après la Belgique (2003) et les Pays-Bas (2000).

Le projet de loi C-279 a été adopté en 2013 et a étendu la protection des droits de la personne aux personnes transgenres et transsexuelles au Canada. En 2017, l’identité de genre et l’expression de genre ont été ajoutées comme motifs protégés contre la discrimination en vertu de la Loi canadienne sur les droits de la personne.

Découvrez si vous êtes admissible à l’immigration canadienne

Continue Reading

Canada

La Colombie-Britannique émet au moins 158 invitations à l’immigration canadienne lors de nouveaux tirages PCP

Published

on

La Colombie-Britannique émet au moins 158 invitations à l'immigration canadienne lors de nouveaux tirages PCP
Évaluation gratuite de l'immigration au Canada

La Colombie-Britannique a émis au moins 158 invitations à de nouveaux tirages par le biais de plusieurs volets du Programme des candidats de la province de la Colombie-Britannique.

Les tirages du 6 juin ciblaient des professions précises.

Lors d’un tirage au sort technologique, 112 invitations ont été envoyées à des travailleurs qualifiés et à des diplômés internationaux avec un score minimum de 90 points.

24 autres invitations ont été envoyées à des travailleurs qualifiés et à des diplômés internationaux ayant obtenu au moins 60 points lors d’un tirage ciblant les éducateurs et assistants de la petite enfance sous la CNP 42202.


En savoir plus Nouvelles sur l’immigration au Canada

Tirages PCP de la Colombie-Britannique : la province émet au moins 192 invitations d’immigration au Canada
Tirages PCP de la Colombie-Britannique : la province émet au moins 141 invitations d’immigration au Canada
La Colombie-Britannique émet 202 invitations d’immigration au Canada lors d’un nouveau tirage au PNP


Un tirage au sort ciblant les travailleurs de la santé a vu 21 invitations envoyées aux travailleurs qualifiés, aux diplômés internationaux et aux travailleurs de niveau débutant et semi-qualifiés, également avec un score minimum de 60 points.

Un lot de moins de 5 invitations a été attribué aux travailleurs qualifiés et aux diplômés internationaux dans le cadre d’un tirage visant d’autres professions prioritaires sous les CNP 31103, 32104, nécessitant également 60 points. Le nombre a été enregistré comme étant inférieur à 5 pour protéger l’identité des personnes invitées.


Derniers tirages de l’immigration en Colombie-Britannique

Tirage ciblé

Date Catégorie Note minimale Invitations émises Description
06-06-23 Ouvrier qualifié, Diplômé international 90 112 Tirage ciblé : Tech
Ouvrier qualifié, Diplômé international 60 24 Tirage ciblé : Services de garde : Éducateurs de la petite enfance (CNP 42202)
Ouvrier qualifié, Diplômé international 60 21 Tirage ciblé : soins de santé
Ouvrier qualifié, Diplômé international 60 <5 Tirage ciblé : Autres professions prioritaires (CNP 31103, 32104)

Vidéo:


Évaluation gratuite de l'immigration au Canada
Continue Reading

Actualités

Tirages PCP de la Colombie-Britannique : la province émet au moins 158 invitations à l’immigration canadienne

Published

on

La Colombie-Britannique a organisé de nouveaux tirages, lançant au moins 158 invitations par l’intermédiaire de plusieurs volets du Programme des candidats de la province de la Colombie-Britannique.

Les tirages du 6 juin ciblaient des professions précises.

Lors d’un tirage au sort technologique, 112 invitations ont été envoyées à des travailleurs qualifiés et à des diplômés internationaux avec un score minimum de 90 points.

24 autres invitations ont été envoyées à des travailleurs qualifiés et à des diplômés internationaux ayant obtenu au moins 60 points lors d’un tirage ciblant les éducateurs et assistants de la petite enfance sous la CNP 42202.


En savoir plus

Top 10 des emplois les plus demandés en Colombie-Britannique
Comment immigrer dans la province canadienne de la Colombie-Britannique


Un tirage au sort ciblant les travailleurs de la santé a vu 21 invitations envoyées aux travailleurs qualifiés, aux diplômés internationaux et aux travailleurs de niveau débutant et semi-qualifiés, également avec un score minimum de 60 points.

Un lot de moins de 5 invitations a été attribué aux travailleurs qualifiés et aux diplômés internationaux dans le cadre d’un tirage visant d’autres professions prioritaires sous les CNP 31103, 32104, nécessitant également 60 points. Le nombre a été enregistré comme étant inférieur à 5 pour protéger l’identité des personnes invitées.


Derniers tirages de l’immigration en Colombie-Britannique

Tirage ciblé

Date Catégorie Note minimale Invitations émises Description
06-06-23 Ouvrier qualifié, Diplômé international 90 112 Tirage ciblé : Tech
Ouvrier qualifié, Diplômé international 60 24 Tirage ciblé : Services de garde : Éducateurs de la petite enfance (CNP 42202)
Ouvrier qualifié, Diplômé international 60 21 Tirage ciblé : soins de santé
Ouvrier qualifié, Diplômé international 60 <5 Tirage ciblé : Autres professions prioritaires (CNP 31103, 32104)

Vidéo:

Continue Reading

Canada

Répondre aux questions courantes sur l’éducation au Canada pour vos enfants

Published

on

Publié le 7 juin 2023 à 07h00 HAE


écoliers assis dans les escaliers

Le Canada est reconnu pour la qualité de ses éducation et les systèmes scolaires. En ce qui concerne l’éducation de votre enfant, vous devriez faire des recherches avant venir au Canada afin de déterminer quelle école conviendrait le mieux à votre enfant.

Découvrez si vous êtes admissible à l’immigration canadienne

L’éducation c’est le Canada est géré au niveau provincial, de sorte que le système scolaire diffère d’une province à l’autre. Même au sein d’une province, l’éducation peut varier selon les types d’écoles et les districts scolaires.

Cet article répondra à certaines questions que vous pourriez avoir sur le système d’éducation canadien.

Quels types d’écoles le Canada a-t-il?

Le Canada a des écoles publiques dans toutes ses provinces et territoires. Tous les enfants ont droit à une éducation publique gratuite, ce qui signifie qu’il n’y a pas de frais pour inscrire votre enfant dans une école publique.

Les écoles publiques ont tendance à desservir une zone particulière d’un quartier, de sorte que l’école que votre enfant peut fréquenter dépend de l’endroit où vous vivez. Les écoles publiques sont disponibles dans les deux langues officielles.

Des écoles privées et indépendantes existent également au Canada. Ces écoles facturent des frais de scolarité pour y assister. Certaines écoles privées offrent des bourses aux étudiants qui affichent des capacités académiques, artistiques ou sportives particulières qui, autrement, n’auraient pas les fonds nécessaires pour s’inscrire.

Certaines écoles privées sont des écoles de jour et d’autres sont des internats, ce qui signifie que l’étudiant vivra sur le campus avec d’autres étudiants.

Le Canada a également des écoles d’immersion française, qui sont des écoles publiques qui enseignent majoritairement des francophones non natifs en français. On s’attend à ce que les élèves deviennent bilingues au fil du temps et l’immersion française est un excellent moyen pour votre enfant de devenir bilingue.

Les écoles catholiques, juives et autres écoles religieuses intègrent l’éducation religieuse comme matière principale dans leur programme. Ils peuvent avoir des conditions d’admission spécifiques et peuvent être publics ou privés selon la province dans laquelle vous vous trouvez.

Quand l’école a-t-elle lieu chaque année au Canada?

Les écoles élémentaires et secondaires au Canada commencent généralement à la fin août ou au début septembre et l’année se termine généralement en juin. Les mois de juillet et août sont des vacances d’été et la plupart des écoles publiques ont du temps libre pendant la période des fêtes ainsi qu’une semaine en mars.

La journée scolaire typique au Canada commence entre 8 h et 9 h et dure jusqu’à 15 h et 16 h.

Quelles matières mon enfant apprendra-t-il à l’école ?

Les provinces canadiennes établissent le programme de leurs écoles, de sorte que les matières peuvent différer d’une province à l’autre. Cependant, votre enfant apprendra une gamme de matières, notamment les mathématiques, les sciences, l’anglais, le français, l’histoire / les études sociales, l’art et l’éducation physique.

Au fur et à mesure que votre enfant progresse dans le système éducatif, il aura plus de possibilités de choisir les cours qu’il suit en fonction de ses intérêts et de ce dans quoi il excelle.

Comment inscrire mon enfant à l’école ?

Pour inscrire votre enfant dans une école publique, vous devez contacter le bureau du district scolaire local ou le conseil scolaire pour connaître le processus d’inscription de votre enfant. Il est important de contacter la commission scolaire le plus tôt possible car les places disponibles peuvent être limitées et vous devrez peut-être trouver une autre option pour votre enfant.

Si vous souhaitez inscrire votre enfant dans une école privée, vous devez contacter directement l’école.

Si vous inscrivez votre enfant pour la première fois. Le conseil scolaire ou l’école elle-même voudra probablement que votre enfant remplisse une forme d’évaluation pour comprendre où en est votre enfant sur le plan scolaire et quel niveau lui convient. Cela peut permettre à l’école de déterminer si votre enfant bénéficierait de ressources supplémentaires que l’école pourrait offrir, comme une formation linguistique.

De quelles fournitures ai-je besoin pour mon enfant ?

Habituellement, l’école de votre enfant vous donnera une liste des fournitures dont vous avez besoin pour l’année scolaire. Parfois, l’école fournira certaines fournitures, d’autres que vous devrez acheter vous-même.

En plus des fournitures de classe comme les cahiers et les crayons, certaines choses que vous voudrez peut-être envisager d’obtenir incluent :

  • Vêtements : certaines écoles ont un uniforme ou un code vestimentaire qui dicte ce que votre enfant est autorisé à porter
  • Vêtements de sport : l’éducation physique fait partie de la plupart des programmes d’études, votre enfant aura donc besoin d’une tenue de sport appropriée
  • Sac à dos
  • Électronique comme un ordinateur portable ou une tablette

Comment mon enfant se rendra-t-il à l’école ?

Les conseils scolaires au Canada gèrent les itinéraires d’autobus scolaires qui amèneront votre enfant entre l’école et l’école. Les itinéraires de bus dépendront de votre lieu de résidence et ne desserviront généralement que des zones situées dans une certaine zone/distance de l’école. Vous pouvez également emmener vous-même votre enfant à l’école.

Selon l’âge de votre enfant, il peut se rendre seul à l’école à pied, en transport en commun, en voiture ou à vélo.

Que mangera mon enfant à l’école ? Dois-je fournir le déjeuner ?

Les élèves déjeuneront pendant la journée à l’école et prendront le petit-déjeuner et le dîner à la maison. Chaque école aura différentes options de déjeuner. Certaines écoles publiques ont une cafétéria avec déjeuner disponible à l’achat, tandis que certaines écoles privées incluent les déjeuners dans les frais de scolarité.

Certains élèves peuvent apporter leur propre déjeuner, mais vous devez vous assurer que cela est autorisé à l’école. Certaines écoles feront des exceptions pour les élèves qui ont de graves allergies ou qui ont des restrictions alimentaires (casher, halal, etc.).

Découvrez si vous êtes admissible à l’immigration canadienne

Continue Reading

Canada

Voyagez sans visa au Canada pour 13 autres pays

Published

on

Dans le communiqué de presse du 6 juin 2023, te ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté a annoncé l’ajout de 13 pays au autorisation de voyage électronique (AVE) programme. Les voyageurs de ces pays qui ont détenu un visa canadien au cours des 10 dernières années ou qui détiennent actuellement un visa américain valide Visa non-immigrant peut maintenant demander une AVE au lieu d’un visa lorsqu’ils se rendent au Canada par avion. À compter d’aujourd’hui, les voyageurs éligibles de ces pays peuvent bénéficier du programme :

  • Antigua-et-Barbuda
  • Argentine
  • Costa Rica
  • Maroc
  • Panama
  • Philippines
  • Saint-Kitts-et-Nevis
  • Lucie
  • Vincent et les Grenadines
  • les Seychelles
  • Thaïlande
  • Trinité-et-Tobago
  • Uruguay

L’introduction du transport aérien sans visa permettra à des milliers de voyageurs de visiter le Canada plus rapidement, plus facilement et à moindre coût pendant une période pouvant aller jusqu’à six mois, que ce soit pour affaires ou pour le plaisir. Il contribuera également à la croissance de l’économie du Canada en facilitant davantage les voyages, le tourisme et les affaires internationales, et en renforçant les relations du Canada avec ces pays tout en assurant la sécurité des Canadiens.

Cette décision détournera également des milliers de demandes de la charge de travail des visas du Canada, nous permettant de traiter les demandes de visa plus efficacement, ce qui profitera à tous les demandeurs de visa.

Les personnes qui ont déjà un visa valide peuvent continuer à l’utiliser pour voyager au Canada. Les personnes qui ne sont pas admissibles à une AVE ou qui se rendent au Canada par des moyens autres que l’avion (par exemple, en voiture, en autobus, en train et en bateau, y compris par bateau de croisière), auront quand même besoin d’une visa visiteur. Les voyageurs peuvent visiter Canada.ca/AVE pour savoir s’ils sont éligibles à une AVE et comment en faire la demande.

Faits rapides

  • L’AVE est un document de voyage numérique que la plupart voyageurs exemptés de visa besoin pour se rendre au Canada ou y transiter par voie aérienne.
  • L’application AVE est utilisée par les autorités canadiennes pour effectuer un contrôle léger avant le voyage des voyageurs aériens. Il en coûte 7 $ CAN pour postuler, et la plupart des demandes sont automatiquement approuvées en quelques minutes.
  • Pour demander une AVE, les voyageurs n’ont besoin que d’un passeport valide, d’une carte de crédit, d’une adresse électronique et d’un accès à Internet.
  • Près de 20,9 millions d’AVE ont été délivrées depuis l’introduction du programme AVE le 1er août 2015.
  • IRCC a élargi son programme AVE pour la première fois en avril 2017 pour inclure les Brésiliens, les Bulgares et les Roumains éligibles. Le Canada a levé l’obligation de visa pour tous les citoyens de Bulgarie et de Roumanie plus tard cette année-là. Aujourd’hui, les ressortissants brésiliens admissibles continuent de bénéficier de voyages aériens sans visa vers le Canada.
  • Au cours de la prochaine année, le Canada s’attend à recevoir 200 000 (ou 20 %) visiteurs de plus de ces 13 pays. D’ici une décennie, l’augmentation des voyages en provenance de ces pays devrait générer près de 160 millions de dollars de revenus touristiques supplémentaires.

Liens associés

Pour plus d’informations sur les nouvelles règles d’Entrée express et les conditions d’éligibilité, n’hésitez pas à contactez notre bureau ou complétez notre questionnaire d’évaluation en ligne : Questionnaire d’évaluation en ligne

Continue Reading

Canada

Le Canada ouvre l’autorisation de voyage électronique aux voyageurs admissibles de 13 nouveaux pays

Published

on

Le Canada a ouvert le Autorisation de voyage électronique (eTA) pour les voyageurs éligibles de 13 nouveaux pays, dont cinq dans les Caraïbes.

Le ministre de l’Immigration, Sean Fraser, a ouvert mardi les voyages sans visa aux voyageurs en provenance des pays.

Pour être admissibles, les voyageurs des 13 pays doivent avoir détenu un visa canadien au cours des 10 dernières années ou détenir actuellement un visa de non-immigrant américain valide lorsqu’ils voyagent au Canada par voie aérienne.

Les 13 pays sont :

  • Antigua-et-Barbuda
  • Argentine
  • Costa Rica
  • Maroc
  • Panama
  • Philippines
  • Saint-Kitts-et-Nevis
  • Sainte Lucie
  • Saint-Vincent-et-les Grenadines
  • les Seychelles
  • Thaïlande
  • Trinité-et-Tobago
  • Uruguay

La décision permet aux voyageurs en provenance des pays de visiter le Canada jusqu’à six mois pour affaires ou loisirs sans avoir besoin d’un visa.


En savoir plus Nouvelles sur l’immigration au Canada

Canada Entrée Express va commencer des tirages basés sur la profession ciblant 82 emplois
Étudiants internationaux au Canada : Top 10 des pays sources les plus importants
Des scores CRS inférieurs sont le résultat probable des tirages au sort par profession d’Entrée express au Canada


Cela détournera également des milliers de demandes de la charge de travail des visas du Canada. Le Canada est actuellement aux prises avec un énorme arriéré de demandes de visa de résident temporaire.

Ceux des 13 pays qui ont déjà un visa valide peuvent continuer à l’utiliser pour voyager au Canada. Les personnes non éligibles ou qui voyagent par un moyen de transport autre que l’avion auront toujours besoin d’un visa de visite.

“Cette expansion améliore non seulement la commodité pour les voyageurs, mais elle augmentera également les voyages, le tourisme et les avantages économiques, ainsi que renforcera les liens mondiaux avec ces 13 pays”, a déclaré Fraser.


Regarder la vidéo


Qu’est-ce qu’une Autorisation de Voyage Electronique ?

Les ressortissants étrangers de pays exemptés de visa arrivant au Canada par voie aérienne doivent obtenir une autorisation de voyage électronique (AVE) avant leur voyage. Il s’agit d’une exigence qu’ils souhaitent visiter le pays ou seulement passer en transit.

Ai-je besoin d’une autorisation de voyage électronique ?

Vous avez besoin d’une AVE si vous voyagez au Canada par avion à partir d’un pays exempté de visa.

Les personnes suivantes sont exemptées de l’obligation d’obtenir une AVE :

  • Ceux qui ont déjà obtenu un visa valide pour entrer au Canada.
  • Toute personne entrant par voie terrestre ou maritime.
  • Forces armées en visite officielle au Canada.
  • Équipage de conduite, inspecteurs de l’aviation civile, enquêteurs sur les accidents.
  • Citoyens français résidant et voyageant depuis Saint-Pierre-et-Miquelon.
  • Les personnes entrant des États-Unis ou de Saint-Pierre-et-Miquelon, alors que avoir un statut valide au Canada (visiteur, étudiant ou travailleur).
  • Diplomates accrédités.
  • Citoyens canadiens et double-citoyens (à condition que vous voyagiez avec un passeport canadien)
  • Résidents permanents canadiens (vous avez besoin de votre carte RP ou de la documentation du point d’entrée)
  • Citoyens américains et résidents permanents.

Comment obtenir une Autorisation de Voyage Electronique ?

Vous pouvez demander une AVE sur le site Web du gouvernement fédéral canadien.

Avant de postuler, vous aurez besoin de :

  • Passeport valide
  • Adresse e-mail valable
  • Carte de crédit pour payer les frais de 7 $

Quand dois-je demander une Autorisation de Voyage Electronique ?

Le gouvernement canadien vous conseille de postuler dès que vous connaissez votre itinéraire de voyage.

Cependant, une AVE peut être obtenue à la dernière minute via un smartphone. Tout ce dont vous avez besoin est une connexion Internet. L’autorisation par e-mail ne prend souvent que quelques minutes. Cependant, certaines demandes peut prendre plusieurs jours à traiter si des pièces justificatives sont demandées.

Il n’est pas nécessaire d’imprimer une AVE. Il est lié électroniquement à votre passeport ou document de voyage.

Quelle est la durée de validité d’une autorisation de voyage électronique ?

Une AVE est valide pendant cinq ans ou jusqu’à l’expiration de votre passeport ou document de voyage, selon la première éventualité.

Il n’y a pas de limite au nombre d’entrées au Canada, tant que l’AVE est valide.

Continue Reading

Actualités

Le Canada ouvre les voyages sans visa aux voyageurs admissibles de 13 nouveaux pays

Published

on

Le Canada a introduit visa-voyages gratuits pour les voyageurs de 13 nouveaux pays, dont cinq dans les Caraïbes.

Le ministre de l’Immigration, Sean Fraser, a ouvert mardi les pays à la Autorisation de voyage électronique (AVE).

Pour être admissibles, les voyageurs des 13 pays doivent avoir détenu un visa canadien au cours des 10 dernières années ou détenir actuellement un visa de non-immigrant américain valide lorsqu’ils voyagent au Canada par voie aérienne.

Les 13 pays sont :

  • Antigua-et-Barbuda
  • Argentine
  • Costa Rica
  • Maroc
  • Panama
  • Philippines
  • Saint-Kitts-et-Nevis
  • Sainte Lucie
  • Saint-Vincent-et-les Grenadines
  • les Seychelles
  • Thaïlande
  • Trinité-et-Tobago
  • Uruguay

La décision permet aux voyageurs en provenance des pays de visiter le Canada jusqu’à six mois pour affaires ou loisirs sans avoir besoin d’un visa.


En savoir plus

Naviguer dans le rêve canadien : surmonter les défis pour un nouvel immigrant au Canada
Le projet pilote d’immigration dans les régions rurales et du Nord contribue à alimenter la croissance de la population étudiante dans les écoles du Manitoba
La Finlande se joint à la liste des pays participant à Expérience internationale Canada


Cela détournera également des milliers de demandes de la charge de travail des visas du Canada. Le Canada est actuellement aux prises avec un énorme arriéré de demandes de visa de résident temporaire.

Ceux des 13 pays qui ont déjà un visa valide peuvent continuer à l’utiliser pour voyager au Canada. Les personnes non éligibles ou qui voyagent par un moyen de transport autre que l’avion auront toujours besoin d’un visa de visite.

“Cette expansion améliore non seulement la commodité pour les voyageurs, mais elle augmentera également les voyages, le tourisme et les avantages économiques, ainsi que renforcera les liens mondiaux avec ces 13 pays”, a déclaré Fraser.


Regarder la vidéo


Qu’est-ce qu’une Autorisation de Voyage Electronique ?

Les ressortissants étrangers de pays exemptés de visa arrivant au Canada par voie aérienne doivent obtenir une autorisation de voyage électronique (AVE) avant leur voyage. Il s’agit d’une exigence qu’ils souhaitent visiter le pays ou seulement passer en transit.

Ai-je besoin d’une autorisation de voyage électronique ?

Vous avez besoin d’une AVE si vous voyagez au Canada par avion à partir d’un pays exempté de visa.

Les personnes suivantes sont exemptées de l’obligation d’obtenir une AVE :

  • Ceux qui ont déjà obtenu un visa valide pour entrer au Canada.
  • Toute personne entrant par voie terrestre ou maritime.
  • Forces armées en visite officielle au Canada.
  • Équipage de conduite, inspecteurs de l’aviation civile, enquêteurs sur les accidents.
  • Citoyens français résidant et voyageant depuis Saint-Pierre-et-Miquelon.
  • Les personnes entrant des États-Unis ou de Saint-Pierre-et-Miquelon, alors que avoir un statut valide au Canada (visiteur, étudiant ou travailleur).
  • Diplomates accrédités.
  • Citoyens canadiens et double-citoyens (à condition que vous voyagiez avec un passeport canadien)
  • Résidents permanents canadiens (vous avez besoin de votre carte RP ou de la documentation du point d’entrée)
  • Citoyens américains et résidents permanents.

Comment obtenir une Autorisation de Voyage Electronique ?

Vous pouvez demander une AVE sur le site Web du gouvernement fédéral canadien.

Avant de postuler, vous aurez besoin de :

  • Passeport valide
  • Adresse e-mail valable
  • Carte de crédit pour payer les frais de 7 $

Quand dois-je demander une autorisation de voyage électronique ?

Le gouvernement canadien vous conseille de postuler dès que vous connaissez votre itinéraire de voyage.

Cependant, une AVE peut être obtenue à la dernière minute via un smartphone. Tout ce dont vous avez besoin est une connexion Internet. L’autorisation par e-mail ne prend souvent que quelques minutes. Cependant, certaines demandes peut prendre plusieurs jours à traiter si des pièces justificatives sont demandées.

Il n’est pas nécessaire d’imprimer une AVE. Il est lié électroniquement à votre passeport ou document de voyage.

Quelle est la durée de validité d’une autorisation de voyage électronique ?

Une AVE est valide pendant cinq ans ou jusqu’à l’expiration de votre passeport ou document de voyage, selon la première éventualité.

Il n’y a pas de limite au nombre d’entrées au Canada, tant que l’AVE est valide.

Continue Reading

Trending