Connect with us

Canada

Résidence permanente au Canada pour le double du nombre de travailleurs de la construction sans statut à Toronto

Published

on

Le double du nombre de travailleurs de la construction sans statut dans la région du Grand Toronto (RGT) sont désormais admissibles à la résidence permanente au Canada après qu’une voie temporaire a été utilisée.

Ce programme pilote est un pas en avant important dans la résolution des pénuries de main-d’œuvre critiques dans la région du Grand Toronto en soutenant la stabilité dans l’industrie de la construction et en sortant les travailleurs de l’économie souterraine », a déclaré le ministre de l’Immigration, Sean Fraser.

Advertisement

« En offrant des voies régulières aux migrants sans statut, non seulement nous protégeons les travailleurs et leurs familles, mais nous protégeons également le marché du travail canadien et veillons à ce que nous puissions retenir les travailleurs qualifiés dont nous avons besoin pour faire croître notre économie et bâtir nos collectivités.


En savoir plus Nouvelles sur l’immigration au Canada

Les premiers tirages au sort de l’immigration au Canada en Ontario de 2023 ciblent les candidats des métiers principalement spécialisés
Le Programme ontarien des candidats à l’immigration a émis 9 750 candidatures en 2022
Le programme de reconnaissance des titres de compétences des médecins formés à l’étranger arrive en Ontario

Advertisement

« Cette initiative témoigne de l’engagement de notre gouvernement à trouver des solutions novatrices pour soutenir la main-d’œuvre canadienne et renforcer notre économie.

Les employeurs de l’industrie de la construction et les syndicats du secteur dans la plus grande ville du Canada se sont réjouis de l’annonce d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC).

« Le Congrès du travail du Canada (CTC) est heureux de continuer à aider 500 autres travailleurs de la construction sans statut et leurs familles immédiates à trouver une voie vers résidence permanente cela mettra fin à la nature précaire de leur emploi et de leur statut d’immigrant en 2023 », a déclaré Bea Bruske, présidente du Congrès du travail du Canada (CTC).

Advertisement

Regarder la vidéo


« Les travailleurs de la construction sans statut contribuent grandement à l’économie et à la société et continuent de combler les pénuries de main-d’œuvre. Sans statut, les travailleurs vivent et travaillent dans la peur d’être découverts, détenus et expulsés. Les travailleurs sans statut sont vulnérables à l’exploitation et aux abus de l’employeur et eux et leurs familles vivent avec un accès limité à l’éducation, à la santé et aux programmes sociaux.

Advertisement

Le président du syndicat a déclaré que l’organisation est fière de contribuer à créer l’élan et de travailler à un vaste programme de régularisation pour les sans-papiers au Canada avec les travailleurs de la construction sans statut dans l’initiative GTA.

Le ministère de l’Immigration du Canada s’est associé au Congrès du travail du Canada (CTC) en 2019 pour lancer un programme pilote de résidence permanente pour 500 travailleurs sans statut de l’industrie de la construction dans la RGT.

Le Congrès du travail du Canada présélectionne les candidats pour le projet pilote de travailleurs de la construction sans statut

Ce mois-ci, le 20 janvier, l’IRCC a annoncé qu’il étendait et élargissait le programme pilote, doublant sa portée à 1 000 travailleurs de la construction sans statut dans la RGT.

Advertisement

« La prolongation et l’expansion de l’initiative visant à régulariser le statut des travailleurs de la construction dans la région du Grand Toronto contribueront à remédier aux pénuries de main-d’œuvre dans cette industrie clé tout en offrant aux travailleurs qui contribuent à notre économie la possibilité de trouver un logement permanent au Canada », a déclaré Peter Fonseca, député de Mississauga East-Cooksville.

“En éliminant la peur de l’expulsion, ce programme améliore vraiment la vie et les communautés de ceux qui ont perdu leur statut.”

En vertu de la politique publique temporaire, les travailleurs de la construction sans statut ont jusqu’au 2 janvier de l’année prochaine pour demander la résidence permanente et peuvent inclure leurs conjoints, partenaires et enfants à charge dans leur demande.

Advertisement

Le CLC détermine leur admissibilité avant de les référer à l’IRCC.

Dans le cadre du projet pilote, les candidats qui ont une expérience de travail significative dans les professions de la construction dans la RGT, des membres de la famille au Canada, une lettre de référence du CTC et aucune raison d’être inadmissible autre que le dépassement de leur durée permis de travail et travailler sans autorisation peut être en mesure de demander la résidence permanente au Canada.

Depuis son lancement en juillet 2019, 452 personnes ont été acceptées comme résidents permanents dans le cadre de ce programme, dont 190 demandeurs principaux et 262 personnes à charge.

Advertisement

Ottawa vise encore une fois des niveaux record d’immigration cette année

Aujourd’hui, l’IRCC explore des voies de régularisation plus larges pour les migrants sans papiers et leurs familles, s’engageant à offrir davantage d’opportunités aux personnes d’entrer ou de rester sur le marché du travail et à combler les pénuries de main-d’œuvre.

Le Canada est optimiste en matière d’immigration.

Dans son Plan des niveaux d’immigration 2023-2025, Ottawa a fixé l’objectif pour 2023 à 465 000 nouveaux résidents permanents. Le pays devrait accueillir 485 000 nouveaux résidents permanents en 2024 et 500 000 autres en 2025.

Advertisement

Cela représente un total de 1,45 million d’immigrants au Canada au cours des trois prochaines années.

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *