Connect with us

Canada

Se protéger contre la fraude en matière d’immigration en tant qu’étudiant international au Canada

Published

on

Publié le 28 mars 2023 à 09h00 HAE

Advertisement


Étudiante à l'université amies avec des livres d'apprentissage sortant du bâtiment de l'école

Les étudiants étrangers au Canada sont souvent considérés comme des cibles faciles pour les fraudeurs qui cherchent littéralement à « profiter » des victimes vulnérables.

En effet, les escrocs savent qu’ils feront tout pour atteindre leurs objectifs d’étudier au Canada.

Advertisement

Alors que le mois de la prévention de la fraude tire à sa fin en 2023, c’est le bon moment pour les étudiants internationaux d’étudier certaines méthodes pour se protéger contre les escroqueries courantes et maintenir leur statut légal au Canada.

Fraude aux étudiants internationaux canadiens

De nombreux étudiants internationaux à travers le Canada sont victimes defraude par le biais de sites Web, d’e-mails, d’appels téléphoniques et de réseaux sociaux. Par exemple, plus tôt ce mois-ci, il a été signalé qu’un nombre important d’étudiants internationaux indiens pourraient désormais être expulsés après recevoir de fausses lettres d’admission aux études postsecondaires. Les étudiants, dont certains ont maintenant acquis une représentation juridique, ont depuis déposé une demande de contrôle judiciaire auprès de la Cour fédérale pour contester l’ordonnance de renvoi.

Découvrez si vous êtes admissible à l’immigration canadienne

Advertisement

Note: Certains organes de presse rapportent que jusqu’à 700 étudiants sont impliqués dans cette controverse

Des cas comme ceux-ci soulignent davantage l’importance de se protéger contre la fraude en tant qu’étudiant international au Canada. Les escroqueries peuvent avoir de graves conséquences financières, sociales et émotionnelles.

Quatre types courants de fraude en matière d’immigration ciblant les étudiants internationaux

Consultants “fantômes”

Advertisement

Les consultants fantômes sont des représentants en immigration non agréés qui offrent des services aux étudiants internationaux (entre autres) en échange d’une rémunération, puis cessent toute communication avec la victime une fois que l’argent a changé de mains.

Hameçonnage

Les étudiants internationaux sont souvent la cible d’escroqueries par hameçonnage, en particulier au début de leur parcours d’immigration avant qu’ils ne se familiarisent avec les lois canadiennes. Dans ces escroqueries, les fraudeurs communiqueront avec les victimes potentielles (souvent par e-mail ou SMS) pour acquérir des informations personnelles sensibles qui peuvent être utilisées pour escroquer les victimes de l’argent et d’autres objets de valeur.

Advertisement

Selon un Rapport de février 2023 par la Gendarmerie royale du Canada (GRC), « le Centre antifraude du Canada a reçu des rapports de fraude et de cybercriminalité totalisant 530 millions de dollars en victimes » l’an dernier. Selon la GRC, les escroqueries par hameçonnage se sont classées parmi les « trois types de fraude les plus signalés » au Canada tout au long de 2022.

Fausses offres d’emploi

Les étudiants internationaux sont souvent victimes de fausses offres d’emploi parce que, tout comme ils feraient n’importe quoi pour poursuivre leurs études au Canada, les étudiants internationaux agiront généralement avec la même ambition lorsqu’ils tenteront de trouver du travail.

Advertisement

Cela est particulièrement vrai pour les étudiants internationaux qui souhaitent éventuellement devenir résidents permanents au Canada, car l’expérience de travail au Canada est soit une exigence, soit un avantage inestimable pour de nombreux flux d’immigration canadiens.

Note: Un exemple de cas où l’expérience de travail au Canada profitera aux demandeurs de résidence permanente est Entrée express. Les programmes gérés dans le cadre du système Entrée express récompensent les candidats avec des Système de classement complet (CRS) s’ils ont une expérience de travail au Canada. Ces points supplémentaires augmenteront les chances d’un candidat de recevoir une Invitation à postuler (ITA) pour la résidence permanente au Canada lors d’un tirage Entrée Express.

Cliquez ici pour en savoir plus sur la façon de repérer une fausse offre d’emploi canadienne.

Advertisement

Logement

Un autre élément important de la réussite à long terme des étudiants internationaux consiste à trouver des logements abordables et confortables. Par conséquent, les escrocs sont enclins à s’attaquer aux étudiants internationaux désespérés en leur promettant un logement, pour disparaître avec des milliers de dollars en argent fraudé.

Un exemple récent nous vient de l’Université de Waterloo. En août 2022, il a été signalé qu’un doctorat étudiant à l’université “a été dépouillée de ses économies et lutte contre une mauvaise santé mentale après avoir été victime d’une arnaque à la location.”

Advertisement

Répondant à une annonce via Facebook, l’étudiante a payé 2 000 $ à une femme prétendant être locataire et n’a eu qu’une fausse clé d’un appartement dont on lui avait dit qu’elle fonctionnerait le jour de l’emménagement.

En savoir plus: Mois de la prévention de la fraude 2023

Comment repérer et éviter la fraude à l’immigration

1. Vérifier la légitimité des employeurs et des représentants en immigration

Advertisement

Il existe plusieurs façons de vérifier qu’un employeur est légitime. Si le « site Web » d’un employeur manque d’informations de contact, cela peut être un signal d’alarme indiquant qu’il est illégitime.

De même, les étudiants internationaux peuvent simplement vérifier qu’un représentant en immigration, tel qu’un avocat, est autorisé à pratiquer dans leur province/territoire en vérifiant s’ils sont membres d’un Barreau canadien provincial ou territorialou la Chambre des notaires du Québec.

2. Méfiez-vous des e-mails non sollicités, des appels téléphoniques, des publications/messages sur les réseaux sociaux

Advertisement

Les escrocs par e-mail/téléphone se font souvent passer pour des représentants d’institutions telles qu’une banque ou même Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC). Ceux qui reçoivent des appels entrants de personnes prétendant représenter de telles institutions doivent raccrocher et rappeler pour s’assurer qu’ils parlent avec des représentants légitimes d’une organisation donnée.

Il est également essentiel de faire preuve de prudence lorsqu’il s’agit de messages ou de publications sur les réseaux sociaux, en particulier ceux provenant de sources inconnues ou non vérifiées. Les escrocs se font souvent passer pour des fournisseurs de services d’immigration ou des agences gouvernementales sur les plateformes de médias sociaux pour escroquer des personnes sans méfiance. Vérifiez toujours la légitimité du compte et les informations fournies avant de partager des informations personnelles ou d’effectuer des paiements.

3. “Trop beau pour être vrai”

Advertisement

Si quelque chose semble « trop beau pour être vrai » (par exemple, une « garantie » ou une promesse de traitement accéléré), il est généralement prudent de supposer que l’offre est illégitime.

Maintenir un permis d’études valide et un statut légal au Canada

Une partie de l’effort pour rester vigilant contre la fraude consiste à s’assurer que l’on peut conserver un permis d’études valide et maintenir son statut légal au Canada.

Pour ce faire, les étudiants internationaux doivent veiller à éviter les emplois illégaux et s’assurer du respect des conditions de leur permis d’études. Par exemple, les étudiants internationaux doivent être inscrits à temps plein dans un établissement canadien établissement d’enseignement désigné (DLI) pour travailler au Canada. De même, pour détenir un permis d’études, les étudiants internationaux canadiens doivent prouver qu’ils « poursuivent activement » leurs études (sauf dispense).

Advertisement

En savoir plus : Ressources du gouvernement du Canada sur Étudier et travailler au Canada en tant qu’étudiant international et Conditions pour les titulaires de permis d’études au Canada

Pour conserver leur statut légal au Canada, les étudiants internationaux doivent également signaler les changements de situation personnelle aux autorités gouvernementales compétentes. Si, par exemple, la situation d’études (programme, établissement d’études) ou les conditions de travail d’un étudiant change, il est tenu d’en informer immédiatement l’instance dirigeante compétente.

Aide au maintien du statut juridique et signalement des changements de circonstances

Les étudiants internationaux qui ont besoin d’aide pour signaler des changements dans leur situation personnelle ou qui ont de la difficulté à maintenir leur statut juridique peuvent bénéficier des services d’un avocat canadien certifié en immigration.

Advertisement

Un avocat canadien expérimenté en immigration peut :

  • Aider les étudiants internationaux à remplir pleinement et avec précision les demandes
  • Communiquer avec le gouvernement canadien au nom du demandeur
  • Veiller à ce que les candidats évitent les erreurs cruciales pendant le processus d’immigration

Découvrez si vous êtes admissible à l’immigration canadienne

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *