Connect with us

Canada

L’UQAM offrira une voie rapide pour les enseignants dès septembre

Published

on

Spread the love


Par immigrer.com
À l’on the spot dans Études et phases

Advertisement

immigrer.com

Posté(e) le 9 février 2024

Alors que l’idée d’une formation courte pour qualifier de nouveaux professeurs faisait presque l’unanimité contre elle il y a un an, l’UQAM fait volte-face et offrira dès septembre une formation de 30 crédits menant au brevet d’enseignant au primaire. La formule, distinctive au Québec, est testée depuis cet été.

Julie Marceau
Fannie Bussières McNicoll

Advertisement

Publié le 30 janvier à 4 h 00 HNE

« Je suis contre l’idée de donner un brevet à rabais », déclarait sans détour le doyen de la Faculté d’éducation de l’UQAM Jean Bélanger au Journal de Québec en février 2023.

Jean Bélanger réagissait alors aux sept priorités du ministre Bernard Drainville (dont celle de créer une voie rapide) à titre de président de l’affiliation représentant les doyens des facultés d’éducation (ADÉREQ).

Advertisement

Le doyen ne s’en cache pas : il était très perplexe et estimait que ça allait trop vite. La sortie du ministre Drainville a eu un effet d’électrochoc, reconnaît-il.

Malgré ses réticences, celui qui cumule plus de 20 ans d’expérience au Département d’éducation de l’UQAM souhaitait lutter contre la pénurie d’enseignants, mais pas n’importe remark, précise-t-il.

Jean Bélanger a interpellé tous les professeurs de la faculté en disant : il faut faire quelque selected. J’ai levé la most important, et les choses se sont placées très rapidement, raconte Elaine Turgeon, directrice de l’Unité des programmes de 1er cycle en éducation préscolaire et en enseignement primaire (ÉPEP).

Advertisement

[Si on ne fait pas ça], on laisse les gens qui ne sont pas formés dans les lessons et on prend le risque que [leurs élèves] ne fassent pas les apprentissages nécessaires, qu’ils accumulent un retard, et après, on va avoir un problème de société.Une quotation deÉlaine Turgeon, enseignante en didactique, directrice de l’Unité des programmes de 1er cycle en éducation préscolaire et en enseignement primaire (ÉPEP), UQAM

Élaine, c’est vraiment l’idéatrice du projet, insiste Jean Bélanger.

C’est ainsi que le diplôme d’études supérieures spécialisées (D.E.S.S.) de l’UQAM de 30 crédits, à temps partiel sur deux ans, est né. Ce sera le premier programme permettant rapidement à des professeurs de se qualifier par une formation offerte en présentiel, et non entièrement à distance, comme d’autres formules existantes.

La TÉLUQ suggest un programme de 30 crédits pour qualifier les enseignants non légalement qualifiés qui enseignent déjà au primaire, mais la formation est entièrement donnée à distance. Même selected pour la voie rapide de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) qui vise l’enseignement au secondaire.

Advertisement

Les formations de l’UQAM, la TÉLUQ et l’UQAT ont toutefois un level commun : elles concernent les enseignants non légalement qualifiés, c’est-à-dire des professeurs déjà embauchés dans le réseau scolaire.

Selon les plus récents chiffres compilés par le ministère de l’Éducation, plus de 7000 personnes non légalement qualifiées ont un contrat à temps plein ou à temps partiel actuellement. En incluant les suppléants, ce chiffre bondit à 30 000, selon la vérificatrice générale du Québec.

Avec ces personnes-là, on peut aller beaucoup plus rapidement qu’avec des étudiants qui sortent du cégep, qui ont 19 ans et qui n’ont pas nécessairement d’expérience des lessons du primaire et des élèves du primaire, explique Elaine Turgeon.

Advertisement

suite et supply : https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/2043083/uqam-voie-rapide-formation-enseignants

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *